[Total : 1    Moyenne : 4/5]

Être nappy en France est un phénomène en forte croissance ….

En effet, de plus en plus de femmes noires et métisses choisissent de ne plus défriser leurs cheveux, et acceptent leur texture capillaire originelle. « La Rencontre Nappy de France » est née de ce constat, en 2012.
Pendant de nombreux siècles, à rejeter sa texture capillaire par complexes et ambitions, la femme afro-caraïbeenne a aujourd’hui besoin d’être éduquée sur sa mise en beauté, par sa chevelure au naturel.
Au commencement, il était convenu d’une seule édition car cette initiative devait répondre aux besoins personnels de son organisatrice. Cependant, suite à de nombreuses sollicitations, l’expérience est relancée cette année ; ces besoins personnels tels que, rencontrer des personnes partageant cette même passion et fierté capillaire, comprendre son cheveu pour en prendre soin correctement, apprendre à apprivoiser sa masse capillaire et la coiffer, recevoir des conseils d’experts, garder sa féminité citadine, …concernent une multitude de personnes en France.
« La Rencontre Nappy de France » se veut de réunir des 4 coins de l’Hexagone, toutes les personnes intéressés par le cheveu crépu ou frise au naturel.
Ainsi, pendant une journée, un lieu est choisi où des professionnels, des passionnes, des experts, des auteurs, des bloggeuses, des jeunes et des moins jeunes, des hésitantes, des curieuses, des femmes et des hommes se côtoieront … dans une ambiance conviviale
presque familiale. Cette journée est organisée sous forme de séminaire avec une animation programmée et variée, en prises de parole pour la garantie d’un partage optimal entre tous les participants.
Cette initiative rencontre un fort succès et est très attendu, car la plupart des cliches partages laisse apparaître toujours les mêmes personnalités. Et nombreuses sont les personnes qui ont l’impression que la communauté nappy est un cercle ferme, où se distinguent un nombre restreint de divinités inaccessibles.
Cette rencontre est ouverte à tous. Elle est accessible gratuitement ; c’est une valeur ajoutée immuable. Les professionnels mobilisés sont sélectionnes et sollicites, selon des valeurs humaines. Car lors de cette journée, le bien-être des visiteurs est la priorité. Tout le
monde doit s’y sentir comme en famille, peu importe le nombre de personnes réunies.
La première édition qui attendait entre 100 et 300 personnes, a pu en réunir environ 200.
Cette nouvelle édition attend entre 300 et 500 visiteurs. Aussi, elle bénéficie d’un parrainage en la personne d’Ayden, animatrice et productrice TV.
Dès cette année, les thématiques sont entendues à l’apparence et au bien-être du corps car « être nappy, ce n’est pas que le cheveu, c’est tout un style… une personnalité… une allure ».
Cordialement,
Miguèle Serbin

Affiche de la rencontre des nappys de France, beauté noire au naturel

Affiche de la rencontre des nappys de France, beauté noire au naturel

« RENCONTRE NAPPY DE FRANCE »
2EME EDITION
Parrainée par Ayden, Animatrice et Productrice TV
DATE & HEURES
Samedi 7 Septembre 2013
De 11H à 17H
TARIF
Entrée gratuite et nominative à réserver en ligne sur :
www.weezevent.com/rencontre-nappy-de-france
PUBLIC
THEMATIQUES
Toute personne intéressée par le cheveu non défrisé,
– accompagnée ou non,
– avec des enfants ou pas.
– en provenance des 4 coins de l’Hexagone
STYLE
Un lieu, une journée … des personnes qui partagent la même passion et la même fierté de la nature originelle de leur cheveu, se réuniront dans une ambiance conviviale presque
familiale.
Cette initiative se veut une occasion d’échanges, de connexions;
le temps de passer du monde virtuel à la réalité.
Une animation variée sera programmée pour un partage optimal entre tous les participants.
+ PRODUITS CAPILLAIRES
+ DEDICACES
+ PRODUITS DE SOINS DU CORPS
+ ATELIERS
+ PETITS PLAISIRS & BIJOUX ARTISANAUX
+ RELOOKING/SHOOTING PHOTOS PIN’UP
+ SALON DE THE
LIEU & ACCES
ESPACES BUSINESS HOME
70, rue des Maraîchers – 75020 PARIS
Transports : M° 9 Maraîchers


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Vous souhaitez organiser des vacances en fonction des artistes nappy girls ?

Ceci est en effet possible. Vous pouvez réunir deux aspects importants pour réussir vos vacances: visiter des endroits merveilleux, uniques et magiques et aller au concert de votre nappy préférée. Voici une petite liste des chanteuses qui seront les protagonistes de l’été 2013. Elles vous divertiront non seulement au son de leur musique, mais vous permettront de visiter et de passer des vacances dans des endroits uniques!

Si vous êtes fan d’Anissa Bensalah, elle se produira le 24 juillet prochain à Montpellier. Vous pouvez visiter Montpellier le jour de son concert, mais surtout vous pouvez passer vos vacances à Sète, petite ville typique de la méditerranée. Vu les délais assez courts pour vous trouver une location de vacances, vous pouvez choisir en quelques clics un hotel à Sète sur ce spécialiste des voyages en ligne.

China Mose, quant à elle se produira le 3 août prochain à Saint-Tropez. Cette ville est le cœur de la jet-set et du divertissement des étés français. Vous aurez la possibilité de danser au son de la belle musique de cette chanteuse mais aussi de découvrir l’été vip français.

Solange Knowles est devenue une véritable icône du mouvement nappy, qui promeut le retour au naturel capillaire.

Solange Knowles est devenue une véritable icône du mouvement nappy, qui promeut le retour au naturel capillaire.

Solange Knowles, est une chanteuse peu connue en France. Cependant, en lisant son nom, vous vous dites que vous avez déjà entendu son nom, et bien vous avez tout à fait raison car c’est une ex membre du groupe Destiny’s Child, et elle est la petite sœur d’une grande star américaine, qui n’est autre que Beyoncé! Cette chanteuse se produira le 16 août prochain à Londres. Pour vous parisiennes, vous ne devriez pas avoir trop de difficultés car en moins de deux heures, vous serez en plein cœur de Londres grâce à l’Eurostar. Non seulement vous y découvrirez une diva en mode nappy girl, mais aussi vous pourrez en profiter pour visiter et faire du shopping dans cette ville extravagante qu’est Londres !

Nous avons parlé de la petite sœur, il est important aussi de parler de la grande sœur, qui n’a plus à démontrer son immense talent. Elle se produira au Brésil, plus précisément à Rio le 13 septembre et le 15 septembre à San Paolo. Cette année, ce pays est à l’honneur avec tous les événements qui doivent s’y dérouler, une occasion supplémentaire pour découvrir ce pays aux ressources et aux richesses uniques au monde.”

 


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

 

concours exclusivement réservé aux majeures

concours exclusivement réservé aux majeures

Le Prix Féminin «Afrologique»

Après le prix Mo’ Ibrahim récompensant le meilleur leader politique africain, qui n’a toujours pas de lauréat depuis 2 ans, une cinquantaine d’esthètes et mécènes afro ont décidé de réunir des fonds afin de consacrer la femme noire la plus authentique, lors d’un concours exceptionnel de beauté qui aura lieu à Adoua (Ethiopie) tous les deux ans. Il a fallu 3 ans environ pour atteindre cet objectif. Plus de 370 millions de dollars ont déjà été réunis pour organiser la première édition du prix « Afrologique ».

Il y a près d’un siècle, l’honorable MARCUS GARVEY déclara « J’apprendrai au Nègre à reconnaître sa beauté ».Le Negro World, organe de presse de son mouvement, l’ U.N.I.A (Universal Negro Improvement Association) faisait déjà la promotion de la beauté noire authentique, afin de lutter contre les complexes légués par l’esclavage et la colonisation. Toute publicité de produits éclaircissants, de défrisage et autres destinés à éloigner le Nègre de sa beauté originelle y était proscrite. Or, 70 ans après le décès du plus grand visionnaire Nègre de tous les temps, ce sujet demeure encore d’actualité, vu l’obsession d’un grand nombre de Nègres et négresses à vouloir se dénégrifier (syndrome de la peau sauvée oblige). Pour honorer sa mémoire et aider la négraille (expression empruntée à A. Césaire) à sortir de l’ornière, à partir du 4 août 2011, vingt sept boeings seront affrétés par diverses compagnies aériennes africaines et mis à la disposition des candidates au concours sur les quatre coins du monde. La finale aura lieu le 17 août 2011, date marquant le 124e anniversaire de la naissance de l’honorable MARCUS GARVEY. Mais avant d’effectuer le voyage, les candidates seront d’abord soumises à un test de sélection. Celles qui seront retenues se verront aussitôt attribuer un billet aller/retour en classe économique.

Voici quelques critères d’éligibilité :

Coiffures autorisées :

. Tresses (tous styles confondus),

. Coupe afro,

. Boule à zéro (ou crâne rasé),

. Cheveux coupés,

. Dreadlocks,

. Chignon (sans défrisage),

. Petites boulettes,

. Cheveux naturels,

. Perruques naturelles afro…

Voici quelques critères de recalage :

. Perruques non afro,

. Défrisage,

. Tissage,

. Cheveux colorés,

. Curling,

. Waves.

. Cheveux décrêpés,

. Pantalon taille basse,

. Anneaux sur le visage et la langue,

. Peau dépigmentée,

. Faux ongles,

. Faux accent (singerie),

. Produits de maquillage industriel (fond de teint, mascara, rouge à lèvres…),

. Tatouage…

Ce concours est exclusivement réservé aux Négresses majeures (tous teints et gabarits confondus, albinos inclus). Il est ouvert aux valides et non valides. Toutes celles qui voudraient y participer peuvent s’inscrire en laissant leurs nom, prénoms, âge, nationalité, lieu de résidence et coordonnées en guise de commentaire. Elles seront contactées dès le 9 décembre 2010, afin que leur soient indiquées les coordonnées du centre de sélection le plus proche. Il n’y aura aucun frais d’inscription. Par contre, toute candidate devrait maîtriser sa langue maternelle ou une autre langue de son pays d’origine (créole, lingala, bambara, swahili, yoruba, poular…) ou l’argot local pour les ressortissantes des pays où l’on ne parle que des langues coloniales. La lauréate de ce concours recevra un chèque d’1 million $ et séjournera pendant 10 jours dans les 52 Etats membres de l’Union Africaine. L’hébergement sera assuré par le meilleur palace de chaque Etat. 18 groupes hôteliers et 6 compagnies aériennes locales ont déjà accepté de sponsoriser cet événement singulier. Chaque Etat membre de l’U.A devrait verser 156 000 $ au Comité d’organisation. Sur 38 Etats contactés, plus de la moitié a répondu favorablement. Il n’y aura pas de prix pour les dauphines, l’objectif étant d’inciter les candidates à être le plus nègre possible, d’autant plus que les scarifications et autres signes ethniques seront considérés comme une plus value. 22 stylistes afro ont déjà été sélectionnés pour habiller les candidates. Les tenues leur seront offertes à la fin du concours. Le jury sera mixte et composé exclusivement des militants panafricains du monde entier (artistes, hommes de lettres, peintres, acteurs politiques et de la société civile, ouvriers). La date limite d’inscription est fixée au 30 novembre 2010. Au-delà de cette date toute demande de candidature sera systématiquement rejetée.

Faites circuler ce message, car il est urgent que la beauté originelle ressurgisse en chaque nègre. Le temps de la dépigmentation et des cheveux trafiqués est révolu. Tressez vos fillettes dès le berceau, afin de favoriser l’émergence d’une nouvelle race de Nègre décomplexée. Brisez vos chaînes mentales et jeter les à la mer, le 17 août 2010, nous allons célébrer ensemble la fin de la laideur. « Negro ! Be yourself ».

Ngombulu Ya Sangui Ya Mina Bantu LASCONY

Membre du comité d’organisation d’Afrologique

Conseils :

Préparez votre peau et votre corps avec le baobab et l’hibiscus dont les propriétés cosmétiques et thérapeutiques n’ont pas fini de nous surprendre.

Lisez nos articles sur le fruit du baobab “la pulpe de baobab comme cosmétique bio” et sur le bissap ” le bissap, pourquoi c’est su bon pour notre santé”


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Kepi Mngomezulu dans les rues de Johannesburg, sous l’objectif de Nontsikelelo Veleko. Ouverte le 6 octobre, l’exposition Africa Rising, à Paris, salue la vivacité

créative du continent. Un jeune dandy fait miroiter ses lunettes aviateur dans le soleil cru qui inonde la rue. Pas n’importe laquelle: Miriam Makeba Street, à Johannesburg, du nom de l’héroïne anti-apartheid. La scène se tient en 2007 sous l’objectif de Nontsikelelo Veleko, photographe explorant la question du corps en milieu urbain, et plus encore celle de la mixité en Afrique du Sud, au travers de portraits façon street style d’une jeunesse exubérante et branchée. Offrant une vision résolument contemporaine de l’Afrique et de ses questionnements identitaires, cette photo fait partie de l’exposition Africa Rising, qui se tient à l’occasion de la campagne Louis Vuitton réalisée sur le continent avec Ali Hewson et Bono, fondateurs de la marque éthique Edun. “L’opinion publique ne se rend pas compte d’à quel point l’Afrique émerge puissamment sur les plans économique, social et culturel, notamment dans les mégapoles”, appuie la commissaire Marguerite de Sabran, directrice du département Afrique et Océanie chez Sotheby’s Paris. Loin d’un “afroptimisme” naïf, l’expo suggère ces mutations traversant les sociétés africaines, “à mi-chemin entre ruralité et urbanité, communauté et individu, traditions et modernité”. Cinq artistes ont été sélectionnés, en collaboration avec la Fondation Zinsou, à Cotonou (Bénin). Parmi eux, Seydou Keïta, maître des portraitistes, comparé à Irving Penn par Jean Pigozzi, dont la collection a nourri l’essentiel de cette exposition, ou encore Baudouin Mouanda et ses clichés des rappeurs de Libreville, entre poses esthétisées et revendications sociales.

Lolo Veleko

Autant de regards braqués sur cette “modernité non pas importée, mais inventée”, qui s’ébauche aujourd’hui en Afrique, selon l’expression de Jean-Michel Severino et d’Olivier Ray dansLe Temps de l’Afrique (éd. Odile Jacob). Jusqu’au 17 octobre, au 1, rue du Pont-Neuf, Paris (Ier).

Source : www.lexpress.fr


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La culture musicale sénégalaise est à l’honneur à la cité de la musique à Paris du 28 septembre au 14 décembre.

A travers son histoire, la culture sénégalaise s’est renforcée d’un brassage inter-ethnique, à l’image de la diversité musicale que l’on peut y dénicher. Des chants soufis aux tambours sabar, la Cité de la musique revient sur cet exceptionnel mélange à travers un cycle de concerts, ateliers et conférences.

Programmation :

Sabar du Sénégal, vendredi 22 octobre 2010 à 14:30

Sénégal : Chants Soufis des villes saintes, vendredi 22 octobre 2010 à 20:00

Tambours Sabar du Sénégal, samedi 23 octobre 2010 à 11:00

Musiques wolofs, samedi 23octobre 2101 à 20:00

Forum musiques au Sénégal, entre tradition et modernité, samedi  23 octobre  2010 à 15:00

DOUDOU NDIAYE ROSE et les tambours Sabar,  dimanche 24 octobre 2010 à 16:30