[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Oreille rouge, Eric Chevillard, Editions de Minuit – ©DR –

Dans son roman postmoderne “Oreille rouge”, Eric Chevillard se moque avec humour de l’écrivain voyageur qui magnifie l’Afrique des clichés.

Ah, les récits de voyage! Ah, l’écrivain voyageur! Ah, l’Afrique, ses animaux, la savane, les baobabs… Ah, Eric Chevillard, son humour, son impertinence et ses jeux avec la langue! Dans Oreille rouge, l’authenticité n’a qu’à bien se tenir, et la littérature de voyage aussi. Un texte d’une savoureuse dérision qui fait voler en éclat les clichés sur l’Afrique!

Oreille rouge: quand l’écrivain voyage en Afrique

Invité en résidence d’écriture au Mali, Oreille rouge ambitionne un projet “original”: écrire un grand poème sur l’Afrique. Lui, l’écrivain casanier qui ne dédaigne pas une “sieste sur la canopée”, il se vante déjà de son voyage. L’Afrique, c’est chez lui… mais mieux vaut prendre ses précautions, se faire vacciner à outrance et préparer une trousse à pharmacie conséquente


One Comment

  1. Posted 26 octobre 2011 at 13 h 36 min | Permalink

    Je suis un écrivain Africain, je cherche comment faire pour obtenir les possibilités d’avoir une bourse pour l’écriture dans un pays africain. Pouvez-vous me donner des tuyaux.
    Je viens de publier aux Editons Edilivre APARIS, une nouvelle “Zazinb”. Vous pouvez suivre le lien http://www.edilivre.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*