[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Des protocoles d’accords ont été signés, samedi à Shanghai, entre structures sénégalaises et chinoises(le karite et le baobab).

A l’exemple de l’Adpme qui a signé un mémorandum, d’une durée initiale de 5 ans, pour la promotion de « l’économie bilatérale et la coopération commerciale » avec l’Institution de la province de Zhejiang chargée des petites et moyennes entreprises. Les chefs d’entreprises privées sénégalaises ont aussi eu des rencontres fructueuses. C’est ainsi que Bio-essence a signé un contrat de vente de produits avec une société chinoise exerçant dans la distribution de matières premières. « Il s’agira de leur fournir des produits comme le Karité, l’huile de boabab », a expliqué Mama Khary Diémé, la Directrice générale. Par ailleurs, en marge de la journée nationale du Sénégal, célébrée samedi 24 juillet 2010, en présence du ministre du Commerce Amadou Niang et du vice-ministre chinois du Commerce Jiang Yaoping, les délégations ont visité les stands de pays comme la Chine, le Mali, le Ghana, le Togo, le Niger, la Gambie, la Mauritanie et celui de l’Union africaine. Elle a également été marquée par des prestations culturelles (soirée musicale, défilé de mode, danse avec le ballet national « La Linguère »).

SHANGHAI-BIS : SITES TOURITIQUES DE JOAL FINIO ET POINTE SARENE

Pour l’aménagement des nouveaux sites touristiques à Joal Finio, Pointe Sarène et de l’ile de St-Louis, entre autres, le Sénégal va à la recherche de partenaires, à Shanghai. « La réalisation de ces objectifs permettrait au Sénégal de donner un coup de fouet au secteur du tourisme », a commenté M. Ibrahima Wade, le secrétaire permanent de la Stratégie de croissance accélérée (Sca). Selon lui, « Toutes les zones concernées ont été immatriculées et un décret pris depuis décembre 2009 ». Quant au Directeur général de l’Agence nationale des Ecovillages, il a révélé « la disponibilité de 15 millions de dollars venant du Fonds mondial pour l’environnement (Fem) et de l’Allemagne, pour financer le programme dont Belvédère est le premier exemple ». Adama Ly signale, par ailleurs, que grâce à un partenariat avec les Chinois, les sachets plastiques biodégradables vont être utilisés dans les pépinières de reboisement.


One Trackback

  1. By LE KARITE ET LE BAOBAB, PREMIERS FRUITS DE L’EXPO SHANGHAI 2010 | Placedelamode on 11 décembre 2010 at 2 h 08 min

    […] LE KARITE ET LE BAOBAB, PREMIERS FRUITS DE L’EXPO SHANGHAI 2010  » https://www.africafan.com […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*