Boutique Biologiquement.comLes “Nappy” investissent le net

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 2/5]

Depuis quelques années déjà le retour au naturel est dans l’air du temps. Lassées du défrisage, des extensions, désireuses de revendiquer leur statut afro ou tout simplement curieuses de redécouvrir leur vraie nature de cheveux, les Nappy girls sont désormais dans La place et il va falloir compter avec elles.

QUI SONT LES NAPPIES ?

Le terme “Nappy” nous vient des Etats-Unis, c’est tout simplement la contraction de “naturaly pretty” (dont la traduction littérale donne “naturellement jolie” ndlr). Il désigne ces jeunes femmes qui ont fait le choix de renouer avec leurs cheveux naturels ou alors de ne jamais céder au défrisage ou à toute autre méthode chimique visant à lisser les cheveux frisés, bouclés ou crépus. Les nappies s’aiment au naturel tout simplement. Il y a sûrement autant de raisons que de nappies pour expliquer cet engouement pour le retour au naturel. Pour certaine c’est juste un ras le bol, d’un cercle infernal où l’on défrise le cheveu pour h rendre plus facile à coiffer mais au final il casse, ne
pousse pas, le cuir chevet trinque et le cheveu perd son volume et sa beauté. Pour d’autres ce sera d’abord un choix financier, ne plus se défriser c’est aussi une petite économie sur l’année.

Sans oublier, celles pour qui ce retour au naturel s’accompagne d’une revendication identitaire à l’instar du mouvement `Black is beautiful” aux Etats-Unis qui dans les années soixante incitait les Afro-Américains à valoriser tout ce qui faisait leur identité, (la peau noire, le cheveu crépu) et à ne plus s’identifier aux types européens en se défrisant les cheveux ou en s’éclaircissant la peau. Rappelons que pour les Afro-Américains, il était difficile à l’époque de s’approprier leur identité noire tant celle-ci était dénigrée. C’est un combat que reprennent certaines filles qui font leur retour au naturel, estimant que la société française n’accepte pas suffisamment les populations issues de l’immigration, les renvoyant sans cesse à leur apparence. Voilà pour la petite histoire.

Les "Nappy" investissent le net
Les “Nappy” investissent le net

Mais, au-delà de revendications idéologiques et identitaires, le retour au naturel est d’abord une belle aventure capillaire, une aventure que partagent entre elles les filles qui l’ont entreprise. Blog, groupes Facebook, forums d’échanges fleurissent sur la toile où se retrouve virtuellement la communauté nappy.

Né en septembre 2009, Beauté Afro a été crée par Mariam. Très vite elle est secondée par Nina et toutes les deux font vivre le groupe qui grandit de jour en jour. Un an après, Mariam quitte le navire laissant Nina aux commandes. Disponible, Nina répond avec simplicité et parfois une pointe d’humour aux membres de leur Facebook Beauté Afro, les BA comme elles s’appellent entre elles. “Avec ce groupe Facebook pas besoin de se connecter sur un forum. Dès que l’on est sur sa page on voit tout de suite les derniers messages postés, les photos et tous les échanges. La communication est encore plus fluide d’autant plus que ce réseau social est incontournable pour le moment explique Nina. Sur Beauté Afro on vient parler de ses états capillaires, trouver des recettes de soins, chercher des infos (coiffeurs, produits, boutiques en ligne…). “Les filles viennent déclarer leur amour pour leurs cheveux, elles les décrivent après leurs soins” précise Nina. Elle ajoute : “II faut dire que la femme noire a un rapport particulier avec ses cheveux, une espèce de “je t’aime, moi non plus” où l’on passe de la haine a l’amour en fonction de l’humeur ou des moments de la vie. “C’est un rapport passionnel”. Elle concède que le retour au naturel n’est pas toujours facile : “Le parcours afro c’est une évolution importante, le visage change l’image que l’on a de soi aussi. Ce n’est pas toujours évident d’autant plus qu’il faut parfois faire face a l’adversité de l’entourage (famille, petit ami, compagnon ou mari, amis…). Sur Beauté Afro, on se soutient aussi dans ces moments la”. Parce que “Beauté Afro, c’est aussi un réseau sur lequel se créent des amitiés et des rencontres pro-fusionnelles” conclut Nina.

Le blog de Chloé porte bien son nom. Créé il y a deux ans lorsqu’elle a fait son “big Chop”, il avait pour simple vocation d’être le journal de bord de son parcours naturel. Un moyen de partager son évolution avec d’autres nappies. “Comme beaucoup de femmes noires avec les défrisages j’avais les tempes de plus en plus dégarnies. C’est ce problème qui m’a emmenée à rechercher des infos sur les cheveux afros. De fil en aiguille, je suis tombé sur des sites, des forums, des blogs et puis, j’ai eu le déclic et c’est à ce moment que j’ai décidé de faire un retour au naturel” explique Chloé. Ce qui devait être que le journal intime de son retour au naturel a pris une autre dimension. “Les échanges avec les internautes ont pris de l’ampleur, les lectrices du blog ont suivi pas à pas mon évolution, elles ont vu mes erreurs, découvert en même tant que moi mon parcours de bigchopée. Je partageais avec elles mes testings de produits. J’ai constaté un réel intérêt des filles qui me suivent”. Sur son blog, Chloé ne parle que de ce qu’elle a testé personnellement et de ce qu’elle fait par rapport à ses cheveux, c’est un blog très personnel. On y trouve également une rubrique beauté avec notamment des personnalités aux cheveux naturels Le blog reçoit en moyenne 1 200 visites quotidiennes.”C’est ma fierté, je le vis comme une reconnaissance de mon travail, moi qui suis sur ma petite île j’échange avec des filles du monde entier” explique Chloé. Installée sur l’île portugaise de Madère où elle a suivi son mari, cette suissesse est d’origine haïtienne est ravie de l’impact de son blog sur son entourage et ses lectrices. Quand à son succès elle ne l’explique pas vraiment : “Je pense qu’il faut juste être soi-même et ne pas chercher à faire de la propagande. Je suis assez ouverte et n’apprécie pas vraiment les extrémistes qui refusent toute transformation du cheveu crépu (coloration, lissage, rajouts…). Ma conviction, c’est que le résultat parle de lui-même. Aujourd’hui, en me voyant évoluer, trois de mes amies sont revenues au naturel. Je ne sais pas me coiffer mais suis convaincue que le cheveu crépu n’a pas besoin de coiffures sophistiquées. Je prends du plaisir à prendre soin de
mes cheveux et ca se voit. Je crois que c’est tout cela qui incite les personnes qui me connaissent à revenir au nature!. Ce n’est pas un simple effet de mode !”

ISA ET SA CHAINE YOUTUBE LE BONHEUR DE NOS CHEVEUX

Isa a créé son blog il y a six ans. Elle a toujours aimé coiffer et pour arrondir ses fins de mois, elle est devenue coiffeuse a domicile. Ce blog lui servait de carte de visite, chaque fois qu’elle coiffait quelqu’un, elle mettait la photo en ligne. Et puis ses cheveux se sont abimes « j’avais les cheveux touffus, ils se cassaient et ils s’affinaient de plus, je perdais du volume. J’ai donc commencé achercher des infos et je suis tombé sur une coiffeuse qui sais prendre du cheveu sans le défriser. Je pouvais avoir mes cheveux lisses sans les traiter chimiquement. C’est donc progressivement que j’ai amorcé ma transformation en 2008. J’ai également partagé tout cela sur mon blog ma routine, mon histoire, mon vécu de la transition ». Sollicitée par ses lectrices, Isa répond aux questions et réalise que très souvent les mêmes questions reviennent bien qu’elle y ait déjà répondu. En fait, les filles ne prennent pas le temps de lire le contenu du blog. C’est ainsi que lui vient l’idée d’utiliser la vidéo pour prodiguer ses conseils beauté. Elle crée sa chaine Youtube et partage e avec prés de 1 100 inscrites son amour pour le cheveu. “La ligne directrice de cette chaine c’est avoir des cheveux en bonne santé. Je pourrais conclure en disant, idealement naturel, mais vous êtes libres de faire ce que vous voulez de vos cheveux du moment que vous en prenez soin”. Preuve que le message passe bien, sa vidéo «arrêtez le massacre” a été vue 20000 fois.

Boutique Biologiquement.comLe phénomène des Nappy Girls

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 1.5/5]

Si vous surfez sur la toile, que vous lisez régulièrement des magazines féminins ou que vous fréquentez assidument votre salon de coiffure afro préféré, vous aurez sans doute entendu parler des Nappy Girls. Sinon, cet article est fait pour vous !

Origines du phénomène

Nappy peut avoir plusieurs significations. Celle qui nous intéresse est d’origine américaine. Le mot Nappy est un néologisme issu de la contraction entre plusieurs mots anglais.

La première origine est un mélange entre « Naturally et Happy » qui signifie Naturelle et Heureuse. La seconde origine est une contraction entre « Naturally et Pretty », c’est-à-dire Naturelle et Jolie.

Le phénomène des Nappy Girls
Le phénomène des Nappy Girls

Coiffure Afro et produits naturels

Vous l’aurez compris, ce phénomène a été lancé par des filles qui ont renoncé aux artifices et qui affichent leurs cheveux afro au naturel. Fini les défrisages et les rajouts, elles ont sauté le grand pas du Big Chop (opération nécessaire qui consiste à couper la partie défrisée pour laisser repousser les cheveux naturels).

Les Nappy Girls utilisent des produits naturels à base de plantes (comme des huiles essentielles, du beurre de karité…) pour prendre soin de leurs chevelures et affichent sans aucun complexe leurs cheveux crépus. N’allez pas croire qu’en ayant renoncé aux défrisages et aux rajouts elles ont abandonné toute créativité et qu’elles n’ont plus aucune possibilité de coiffer leurs beaux cheveux crépus.Bien sûr elles arborent leurs coupes afro avec beaucoup de fierté, mais elles se font également des vanilles ainsi que des coiffures locks et des tresses.

La base du phénomène est le « Black is Beautifull » et l’envie d’abolir les codes implicites datant de l’époque de l’esclavage qui veulent que l’on a honte de ses cheveux crépus et qu’il faut les cacher. Les Nappy Girls assument totalement leurs belles différences et veulent les mettre en valeur plutôt que de les cacher. Si ce phénomène vous intéresse, vous pouvez facilement trouver de nombreux forums, blogs et sites de Nappy Girls qui livrent toutes leurs astuces et secrets de beauté.

Boutique Biologiquement.comLE “TAXAN BINNE”, UNE VIELLE RECETTE SONINKÉ À BASE DE FEUILLES DE BAOBAB

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 3/5]

Il y a des plats dans le patrimoine culinaire soninké qui sont aujourd’hui en voie de disparition. Le “Taxan Binne” (lire : Takhan binné) fait partie de ceux-là.

C’est un plat que les anciens apprécient, tant il est sain et bon pour la santé (pas de cholestérol).

Le “Taxaye” (en poudre) est en fait des feuilles de l’arbre Baobab (Kiide en Soninké – lire Kiidé) séchées et transformées en poudre. La feuille de baobab serait riche en protéines et en sels minéraux (calcium, fer, potassium, magnésium, manganèse, phosphore, zinc, etc). L’arbre Baobab, appelé arbre pharmacien, est connu pour ses vertus et très utilisé en médecine traditionnelle africaine. Son fruit appelé aussi “pain de singe” (kiide en soninké) serait très bon pour la santé. C’est un arbre mythique en Afrique. Certains pays comme le Sénégal en ont même fait leur symbôle. Mais aujourd’hui cet arbre est en voie de disparition et ses feuilles, fruits sont rarement consommés de nos jours, en Afrique. Mais, les occidentaux, eux, ont compris l’intérêt de cette plante et une industrie est en train de se mettre en place autour de cet arbre.

Feuilles de Boabab antioxydant naturel puissant
Feuilles de Boabab antioxydant naturel puissant

Ingrédients:
– Taxaye en poudre
– Poisson frais
– Poisson séché ou fumé
– Farine de maïs ou de mil
– ail
– oignon (de préférence de l’oignon séché, à défaut, de l’oignon frais)
– du piment africain (ou antillais – piment lampion)
– de l’aubergine africaine

Préparation de la Pâte :
– Mettre la farine de maïs ou de mil de l’eau froide et mélanger
– Faire bouillir de l’eau
– Mettre le mélange de la farine obtenue dans l’eau bouillante sur le feu et mélanger.
– Si le mélange est trop liquide, rajouter encore de la farine jusqu’à obtenir une pâte.
– Mélanger de temps en temps jusqu’à cuisson complète.
– Certains rajoutent du sel dans cette pâte, mais, de préference, ne pas mettre de sel

Préparation de la Sauce :
– Faire bouillir de l’eau
– Plonger le poisson frais dans l’eau bouillante sur le feu et le retirer lorsqu’il est cuit
– Après avoir retiré le poisson cuit de l’eau bouillante sur le feu, mettre le poisson séché (ou fumé) (sans arêtes) , l’ail coupé en petits morceaux, l’oignon coupé en petits morceaux, le piment , l’aubergine africaine.
– Laisser le tout bouillir dans l’eau. Pendant ce temps-là, désosser le poisson afin de lui enlever les arêtes.
– Lorsque l’aubergine africaine est cuite, la retirer de la cuisson. Retirer aussi le piment.
– Rajouter la farine de “Taxaye” dans l’eau bouillante sur le feu et mélanger. Rajouter du sel selon la convenance (attention, en général, le poisson séché contient aussi du sel).
– Laisser cuire pendant 15 minutes environ en fonction de la quantité d’eau et mélanger de temps en temps jusqu’à la cuisson complète.
– Couper en morceaux le poisson désossé et le rajouter dans la cuisson, puis mélanger.

 

Boutique Biologiquement.comGoji, la baie de l’éternelle jeunesse

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La baie de Goji, aujourd’hui, c’est le fruit star des étalages des boutiques bio ou des revendeurs internet. Une baie 100% naturelle, ce qui explique son succès exponentiel auprès des consommateurs. Attention toutefois aux contrefaçons et aux produits de mauvaise qualité qui sont parfois proposés.

Goji, la baie de l’éternelle jeunesse
Goji, la baie de l’éternelle jeunesse

UN BIENFAIT 100% NATUREL

Si on vous avait dit qu’un fruit rouge vous serait d’une grande aide au quotidien, vous ne l’auriez sans doute pas cru ! Et pourtant, c’est bien de la baie de Goji dont on parle, un fruit qui provient d’un arbuste cultivé depuis des millénaires sur les hauts plateaux du Tibet.

A l’origine et c’est d’ailleurs toujours le cas de nos jours, la baie de Goji est produite dans la province du Ningxia située au Nord Ouest de la Chine. Le Goji est donc garanti 100% naturel sans additif ni conservateur. Il n’existe à ce jour aucune production de Goji génétiquement certifiée. Une fois cueillie, la baie de Goji est séchée au soleil, dans le pur respect de la tradition. Importées en France depuis peu, les baies de Goji font néanmoins l’objet d’un contrôle qualité.

RECOMMANDATIONS AU FUTUR ACHETEUR DE BAIES DE GOJI

Lorsque vous achetez des baies de Goji, que ce soit sur internet ou dans des boutiques bio, il s’agit de vérifier le lieu d’origine et le contenu. Le best of en matière de Goji : le Lycium barbarum cultivé dans la région autonome du Ningxia, en Chine et dont la production et la transformation sont certifiées naturelles.

Côté consommation, on recommande plus souvent d’acheter des baies de Goji sous forme de fruits frais ou séchés et d’éviter les compléments alimentaires; il existe toutefois plusieurs façon de s’en servir que vous pourrez découvrir en cliquant ici : goji

Enfin, pour les plus puristes, n’hésitez pas à vous essayer au jardinage en achetant des baies et des plants et en les faisant pousser. Comptez environ une à trois semaines pour voir germer de premiers pépins.

Achetez des plants de gojis ou des baies de goji ici : fruit bio

Boutique Biologiquement.comQuelques huiles et beurres végétaux pour prévenir les vergetures de la femme enceinte

  Posté par Africanfan       2 commentaires
[Total : 6    Moyenne : 3.2/5]

Même si on n’a jamais eu de vergetures (huiles et beurres végétaux), on a toutes les chances d’en avoir après l’accouchement.

De nombreux kilos pris, un petit être tendant la peau du ventre… Quand tout cela cesse, la peau a perdu de son élasticité.

Pour éviter cela, ou du moins limiter les traces, certains gestes simples sont à adopter.

Selon de nombreux témoignages, utiliser une huile végétale sur le ventre, les cuisses et la poitrine préviendrait l’apparition de vergetures.

Le faire le matin, et le soir, dès le début de la grossesse peut paraître inutile de prime abord mais vous évitera des désagréments cutanés ^^

J’ai donc fait oune petite sélection de quelques trésors de la nature qui devraient vous venir en aide.

Quelques huiles et beurres végétaux pour prévenir les vergetures de la femme enceinte
Quelques huiles et beurres végétaux pour prévenir les vergetures de la femme enceinte

HUILES VÉGÉTALES :

– L’huile de baobab: Nourrissante et régénérante, elle redonne souplesse et prévient la peau du vieillissement cutané et des vergetures. Fonctionne également en traitement curatif des vergétures.

– L’huile de bourrache: Par la présence d’acide gamma-linolénique est très assouplissante : elle redonne élasticité et tonicité à la peau.

– L’huile de bourrache: Raffermit les tissus cutanés par son action sur la perte d’élasticité de la peau.

– L’huile d’avocat: Cicatrisante et calmante, elle fait des merveilles sur les petits bobos du quotidien et les vergetures.

– L’huile d’amande douce: Assouplissante et fortifiante, elle active la réparation de la peau.

-L’huile de macadamia: Assouplissante, nourrissante et anti-déshydratation, elle possède une composition en acides gras est très proche de celle du sébum.

– L’huile de rose musquée du Chili: Cicatrisante puissante, elle améliore l’aspect des cicatrices en profondeur : de nombreuses recherches montrent qu’après application régulière de cette huile, qu’elles que soient les cicatrices, la peau retrouve une texture et une coloration naturelle.

BEURRES VÉGÉTAUX:
– Le beurre de karité: Régénérant cutané, il revitalise les tissus et redonne son élasticité à la peau.

– Beurre de karité Nilotica: Ce beurre très souple et crémeux est mieux absorbé par la peau que la majorité des beurres, il laisse la peau veloutée et moins grasse qu’avec le karité classique.Réparateur et apaisant grâce aux phytostérols qu’il contient. Régénérant, il aide la cicatrisation et stimule le renouvellement cellulaire.

 

Boutique Biologiquement.comBaie d’Acai pour un mode de vie sain et la perte du poids

  Posté par Africanfan       8 commentaires
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les bénéfices des Baies d’Acai bio

Il y a beaucoup de produits de perte de poids disponibles sur le marché ces jours-ci, prétendant vous aider à perdre du poids et à améliorer votre confiance en vous, mais les Baies d’Acai sont l’un des rares produits qui fonctionnent réellement. En raison de la combinaison unique et riche en antioxydants, les baies d’Acai s’est avéré être un produit de perte de poids incroyablement efficace qui vous assure de rester en bonne santé. De nombreux utilisateurs des baies d’Acai dans le monde ont confirmé une perte de poids drastique avec une augmentation de l’estime de soi. Ils ont également signalé qu’ils étaient en mesure de maintenir leur poids pendant une longue période.

Baie d’Acai pour un mode de vie sain et la perte du poids
Baie d’Acai pour un mode de vie sain et la perte du poids

Les compléments à base de Baies d’Acai fonctionnent aussi bien pour les personnes de n’importe quel âge. Il s’agit de l’un des meilleurs compléments alimentaires pour perdre du poids naturellement. Les baies d’Acai accélèrent le métabolisme permettant par conséquent à votre corps de brûler les graisses à un rythme plus rapide. Vous pouvez facilement perdre jusqu’à 30 livres en deux mois seulement en suivant le régime d’Acai. L’obésité est un état de santé très commun qui se développe dans le monde entier. Le mode de vie sédentaire et l’accès facile à la malbouffe, riche en calories comme les hamburgers ont conduit à l’épidémie d’obésité. En effet, le stress et les longues heures de travail sont également cause de l’obésité. Une personne obèse est exposée à diverses maladies comme le diabète et de problèmes cardiaques.
L’utilisation de baies d’Acai sur une base régulière vous assurera les avantages suivants :
– Traitement des problèmes tels que l’arthrite, le diabète et la fibromyalgie
– Une perte de poids saine et efficace grâce à l’augmentation du contrôle du métabolisme et de l’appétit
– Nourrit la peau et les cheveux pour une apparence saine et jeune
– Aide à la digestion et détoxifie le corps
– Aide à brûler les graisses plus rapidement et maintenir le poids de façon permanente
Voici quelques-unes des nombreuses raisons qui ont fait des baies d’açai des compléments très recherchés dans le monde entier. Si vous faites partie des nombreux individus qui luttent contre la graisse ne cherchez pas plus loin. Les compléments de Baies d’Acai promettent une perte de poids rapide et facile et revitalise votre corps.
Le fruit de la baie d’Acai, un relativement petit fruit avec des qualités exceptionnelles…
Le fruit de la baie d’Acai est trouvé dans la région des forêts tropicales amazoniennes du Brésil, sur les arbres-palmiers Acai. Le fruit Acai est relativement petit, rond et d’une couleur pourpre noirâtre. Les bienfaits de la baie d’Acai gagnent graduellement en popularité parmi les gens amateurs de bonne forme autour du monde. Les capsules des baies d’Acai sont considérées comme un moyen efficace et commode de satisfaire aux exigences nutritionnelles du corps.

La baie d’Acai est une source surabondante d’antioxydants. Comptant sur le fait d’avoir la meilleure valeur nutritionnelle de tout autre fruit sur la terre, la baie d’Acai est chargée avec 10 fois les antioxydants des raisins et deux fois les antioxydants des bleuets.
Comment fonctionne Acai-bio.com comme supplément pour la perte de poids ?
Acai-bio.com pour la perte de poids est constitué d’ingrédients clés qui aident à accélérer le processus de perte de poids à cause de son contenu élevé en antioxydants. Cette qualité de la baie aide à brûler des graisses du corps plus rapidement que n’importe quel autre aliment riche en antioxydant. Il améliore aussi votre niveau d’énergie de même que votre endurance. Découvrez le secret pour perdre du poids avec Acai-bio.com simplement comme vous le voulez…
Pour une perte de poids optimal et sécuritaire sans effets secondaires.
Effets secondaires
Une recherche exhaustive a assuré qu’Acai-bio.com ne possède aucun effet secondaire à court ou à long terme. Les produits agoji sont les formulations à base de plantes les plus sécuritaires ; recommandés par les médecins les plus expérimentés et éminents. Des clients satisfaits obtiennent des profits incomparables et recommandent le produit. Ceci confirme la sécurité et l’efficacité du produit.

Posologie
Prendre 2 à 4 capsules quotidiennement comme supplément diététique, l’estomac vide (20min avant le repas)

Acai-bio.com le site officiel de l’acai bio
Acheter de l’acai bio sur la boutique agoji

Boutique Biologiquement.comLE STYLE « NAPPY » : UNE NOUVELLE TENDANCE

  Posté par Africanfan       1 commentaire
[Total : 2    Moyenne : 3/5]

Le style « nappy » : une nouvelle tendance

Alors que la tendance du look capillaire est au lissage brésilien et autres procédés consistant à lisser le cheveu, on observe une nouvelle tendance dans le monde de la chevelure afro : le style « nappy ». Une nouvelle mode qui prône la beauté du cheveu afro naturel. Exit les défrisage et autres techniques chimiques qui fragilisent les cheveux !

LE STYLE « NAPPY » : UNE NOUVELLE TENDANCE
LE STYLE « NAPPY » : UNE NOUVELLE TENDANCE

Etre une « nappy », contraction de « natural + happy », c’est tout simplement être heureuse d’être naturelle. C’est aimer et être fière de la beauté noire en laissant pousser ses cheveux au naturel. Garder ses cheveux crépus est un style. Pas de défrisage, lace wig ou tissage, on laisse exprimer sa vraie nature. Et oui, toutes les femmes « nappy » vous le diront. Peu importe si elles prennent du temps à démêler leurs cheveux ou à se coiffer, elles adorent leurs cheveux tels qu’ils le sont : crépus ! Beaucoup pensent qu’il est impossible de se coiffer avec un cheveu naturel et crépu. Mais ce n’est pas le cas, vous pouvez tout à fait adopter un style ethnique, retro, chic, BCBG, rock ou glamour. Le tout est de savoir quels produits utiliser pour obtenir au mieux le résultat souhaité ou créer son propre look.
Quels soins pour le cheveu crépu ? Le cheveu crépu étant naturel, il est conseillé de l’entretenir avec des produits naturels, contenant le moins d’ingrédients susceptibles de nuire à leur santé tels que : le silicone, l’alcool, ou encore les sodium laureth et lauryl sulfates,… Ces ingrédients empêchent l’hydratation du cheveu.
Le cheveu crépu est naturellement sec. Il convient donc de le soigner avec des acides gras essentiels : huiles végétales d’argan, de Baobab, de monoi, de jojoba,….
Pour celles qui supportent son odeur, le beurre de karité est vivement recommandé.

Voici quelques conseils qui vous aideront à mieux entretenir votre crinière naturelle :
– Ne jamais coiffer ou démêler les cheveux crépus à sec. Le cheveu crépu doit être coiffé en étant humide ou mouillé.
– Démêlez les cheveux avec un peigne à dent large ou une brosse à picot.
– Hydratez le cheveu tous les jours, voire tous les 2 à 3 jours, avec une huile végétale.
– Evitez de laver vos cheveux trop régulièrement. Une fois tous les 15 jours s’avère suffisant, sachant que le cheveu crépu est déjà sec, et plus il est crépu moins il se salit vite.
– Utilisez un shampoing doux, sans silicone. Moins le shampoing mousse, moins il agresse le cheveu.

Maintenant, vous savez l’essentiel pour adopter vous aussi une belle chevelure au naturel !

 

Boutique Biologiquement.comLe B A BA de la Nappy Attitude : Comment obtenir des cheveux naturels en parfaite santé

  Posté par Africanfan       6 commentaires
[Total : 70    Moyenne : 3.3/5]

Si vous êtes comme moi, vous avez surement remarqué la grande tendance des filles noires ou métissées un peu partout dans le monde (nappy).

Exit les tissages, les nattes qui mettent 2 jours à être faits et les brûlures dues au défrisage. Les cheveux se portent désormais naturels, la fierté en plus. Alors vous êtes venu vous avez vu et vous voulez en être ? Voici un petit abécédaire qui vous permettra de vous lancer en toute connaissance de cause.

Le B A BA de la Nappy Attitude : Comment obtenir des cheveux naturels en parfaite santé
Le B A BA de la Nappy Attitude : Comment obtenir des cheveux naturels en parfaite santé

B comme Big Chop

Le Big chop désigne le fait de couper toute la partie défrisée des cheveux. C’est radical mais c’est aussi le seul moyen d’avoir des cheveux naturels saints. Pour faire un bon Big chop l’erreur à ne pas commettre est de prendre ses ciseaux et « quick !!!» Il vaut mieux le faire après avoir lavé les cheveux. La partie défrisée se distingue alors clairement de la partie naturelle. Là on pourra après avoir séparé les cheveux en parts, puis les couper en tenant la partie défrisée entre le pouce et l’index de la main gauche, et les ciseaux de la main droite.

Une autre bonne idée est de se faire aider par une amie et pourquoi pas se big choper à tour de rôle. Petite précision, le Big chop n’est pas urgentissime. Attendez d’être prête à avoir des cheveux courts, entre temps faites pousser vos cheveux tranquillement, ça s’appelle faire une transition et mieux vaut ne pas trop avoir les cheveux à l’air libre, je vous conseille de grosses nattes ou des mèches (rastas) en attendant.

C comme Coiffure

Braids, twist out, locks, voici un aperçu du vocabulaire qu’il vous faudra maîtriser. Il y’a un florilège de coupes que vous pourrez vous permettre avec des cheveux naturels. A part les classiques de l’afro et l’afro tirés, vous pourrez goûter aux joies des vanilles qui, une fois enlevées vous donnerons une jolie coiffure et un style indiscutable. Il y’en a pour tous les goûts et pour toutes les envies il vous suffit d’un peu d’imagination et parfois de patience, pour faire des merveilles toute seule comme une grande. Un petit conseil, faites des tests chez vous devant le miroir avant de tenter certains styles.

E comme Eau

Non Mesdames l’eau n’est pas votre ennemi. Au contraire, une des habitudes dont il faut absolument se débarrasser en adoptant les cheveux naturels, c’est la peur de l’eau. On peut se laver les cheveux aussi souvent qu’on le souhaite, pour peu qu’on utilise des bons produits qui n’agressent pas les cheveux (voir un peu plus bas). L’avantage est clair : des cheveux propres agréables au toucher qui sentent bon tout le temps, hummm. Vous l’aurez compris le maître mot est HY DRA TEZ. Il faut régulièrement pulvériser sur les cheveux un mélange d’eau minérale et d’huile d’olive ou d’amande douce.

N comme no poo

Cette methodequi consiste en fait à utiliser de l’après shampoing (AS) pour se laver les cheveux est révolutionnaire pour les cheveux crépus. Les après-shampoings contiennent également des agents lavants, il n’y a donc aucun souci du point de vue du lavage, cependant, les AS sont moins agressifs pour les cheveux que les shampoings.

L’après-shampooing, et c’est important, ne doit pas contenir de silicone qui alourdit les cheveux à long terme. Pour repérer la présence de silicone dans la composition d’un produit il suffit de regarder s’il y a un ingrédient se terminant par thicone, thiconol, siloxane ou silane. Alors oui mesdames à vos loupes! L’astuce est de démêler doucement les cheveux avec les doigts et de masser le cuir chevelu pour éviter les nœuds. Résultat : cheveux doux et soyeux. Une version modifiée, le Lowpoo consiste à utiliser un mélange d’après shampoing avec un peu de shampoing. Utiliser ce qui vous va le mieux, vos cheveux vous diront merci.

H comme Hair Guru

Qu’est-ce qu’un Natural hair guru? Hé bien c’est souvent une jeune femme qui connait et partage plein d’astuces sur youtubeen expliquant comment prendre soin de ses cheveux naturels. De la coiffure aux soins en passant par le matériel et les produits, elles passent tout au peigne fin. Ce qui est génial car on n’a pas besoin d’être aux US pour connaître quelle méthode utiliser. Vive internet : c’est une mine d’informations, il y’a des forums, des blogs qui vous aideront si vous avez des questions et plein de copines virtuelles qui vous épauleront si vous vivez un « badhairday ».

M commematos

La nappy est équipée c’est bien connu. Les indispensables sont gros peigne, peigne à queue, attaches cheveux pour peigner et diviser ses cheveux en quartiers. Il vous faut un sèche-cheveux pour sécher les cheveux (bien entendu) mais toujours à la plus basse température possible. Le must est d’avoir un embout à peigne afro à adapter à votre sèche-cheveux. Un lisseur peut être utile mais à utiliser avec modération et surtout, ne jamais soumettre les cheveux à une haute température sans mettre au préalable un spray lisseur .

R comme routine

Enfin La routine est un ensemble de traitements quotidiens ou hebdomadaires qu’on applique à ses cheveux. Le plus important est de trouver SA routine comprenant les produits qui vous correspondent le mieux.

Les must have sont : un shampoing , un après-shampoing, une hydratation journalière (mélange eau + une huile à garder au frais), un baume hydratant non gras , un activateur de pousse , des huiles végétales (olive, amande douce, macadamia, ricin, black castor oil, karité, sésame etc…), des huiles essentielles (la lavande assainissante et le romarin qui favorise la pousse).

Faites-vous des masques pour cheveux au moins une fois par semaine en utilisant un mélange d’huiles de votre choix, d’après-shampoing et d’essence.

N’oubliez pas d’être happy et sautez le pas. Les cheveux crépus sont beaux, occupez-vous d’eux et ils vous le rendront bien !

Et vous, quelles sont vos astuces pour garder vos cheveux naturels ?

 

Boutique Biologiquement.comAloe Vera : un antivieillissement naturel

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Le vieillissement prématuré de la peau n’est pas une fatalité. D’ailleurs, l’Aloe Vera le prévient en jouant le rôle d’antivieillissement.

Si l’Aloe Vera a des effets curatifs certains, il détient également des vertus cosmétiques considérables. Plus d’infos sur les propriétés d’antivieillissement de l’Aloe Vera.
L’Aloe Vera en tant qu’antivieillissement
Pendant la jeunesse, l’hydratation de la peau et l’élimination des toxines se font naturellement. Mais comme la plupart des cellules humaines, le fonctionnement des cellules cutanées s’altèrent avec me temps. S’installent alors tous les signes du vieillissement cutané, tels que les rides et les ridules. Par ailleurs, la pollution, le stress, les toxines et les agressions climatiques sont tout autant de facteurs de vieillissement prématuré de la peau.
En intervenant comme antivieillissement, l’Aloe Vera agit à différents stades puisqu’il traverse toutes les couches de la peau. Entre autres, il apporte l’hydratation dont la peau a besoin. En 1984, un médecin du nom de Danhof a démontré scientifiquement que la faculté de l’hydratation de l’Aloe Vera est 3 à 4 fois supérieure à celle de l’eau. Combinée à d’autres substances naturelles comme le beurre de Karité ou les huiles d’arachide et d’amande douce, la crème anti-âge à l’Aloe Vera nourrit en profondeur la peau.

Aloe Vera : un antivieillissement naturel
Aloe Vera : un antivieillissement naturel

Comment utiliser l’Aloe Vera pour son effet d’antivieillissement ?
En plus de l’hydratation, l’Aloe Vera stimule aussi la production de collagène, une protéine indispensable au maintien de la souplesse de la peau. Il lutte aussi contre le relâchement cutané suite à ses composants en polysaccharides. Cette propriété d’antivieillissement de l’Aloe Vera s’apprécie alors par l’augmentation jusqu’à 8 fois de la production de collagène.

La meilleure manière pour bénéficier du pouvoir antivieillissant de l’Aloe Vera est d’utiliser les crèmes antirides à base d’Aloe Vera. Riches en acides aminés et en oligo-éléments, elles participent dans la régénération cellulaire épidermique. Il suffit de les appliquer au quotidien par petits massages pour un maximum de résultats.
Parallèlement à cette application externe des dérivés d’Aloe Vera, il est également possible de cumuler une cure à base d’extraits purs d’Aloe Vera. La préparation de cocktails à l’Aloe Vera est aussi un excellent moyen pour profiter des avantages de cette plante remarquable.
Le gel d’Aloe vera est riche en de nombreux minéraux qui participent au bon fonctionnement de l’organisme.

Nous vous proposons de découvrir ici quels sont les minéraux contenus dans le gel d’Aloe vera et quel est leur rôle respectif.

Le calcium et le phosphore participe à la croissance osseuse.

Le fer intervient dans la constitution de l’hémoglobine, il participe à la fixation de l’oxygène.

Le sodium intervient dans le maintien de l’équilibre acido-basique. Il favorise le métabolisme de l’eau.

Le chlore est antiseptique et désinfectant.

Le magnésium et le manganèse participent au maintien du bon fonctionnement des muscles et du système nerveux.

Le cuivre est indispensable au maintien de l’équilibre de l’organisme.

Le zinc intervient dans le processus de cicatrisation.

Enfin, le chrome favorise l’activité des enzymes des acides gras.

L’Aloe vera est également riche en vitamines et acides aminés.

Plus d’information sur le siteweb de l’ aloe vera

Boutique Biologiquement.comPerdre du poids avec les baies de Goji naturelles

  Posté par Africanfan       7 commentaires
[Total : 38    Moyenne : 2.6/5]

Perdre du poids avec les baies de Goji
Est -ce possible de perdre 13 kg en 30 jours avec les baies de Goji et comment?

Perdre du poids avec les baies de Goji naturelles
Perdre du poids avec les baies de Goji naturelles

par le DR. Shiroma
Quand j’étais plus jeune, j’étais mince et en bonne santé comme la plupart des femmes de mon âge. J’ai fait beaucoup de sport et pris beaucoup de plaisir en salle de gym.
Mais, quelques années plus tard, ma vie a complètement changé. J’ai eu de gros problèmes personnels et en à peine trois ans mon poids a explosé, passant de 54 kg à 77 kg en très peu de temps!
De mince, en forme et en bonne santé, je suis devenu manifestement en excès de poids. Je détestais me regarder dans le miroir et m’acheter de nouveaux vêtements était devenu une corvée – A chaque essayage le miroir me rappelait comment la graisse est inesthétique et je me trouvais moche. Je me sentais repoussante, je le vivais comme un échec, et j’avais perdu toute estime de moi. Mon style de vie insouciant faisait partie du passé. Et puis, finalement, je suis arrivée au point où j’ai décidé que ça suffisait, – il était temps d’agir!

“S’affamer n’est pas la solution. . . “

J’ai fait mes premiers pas sur cette route pénible que l’on appelle “régime”. Tout d’abord, j’ai essayé de perdre du poids simplement en mangeant moins. Pendant un moment, je me suis pratiquement affamée, vivant de quelques feuilles de laitue. J’ai perdu quelques kilos – mais à peine assez pour faire une différence notable – et j’en ai payé le prix , je me sentais constamment fatiguée.
J’ai vite compris que s’affamer n’était pas la réponse!

Perdre du poids avec les baies de Goji naturelles
Perdre du poids avec les baies de Goji naturelles

Ensuite, j’ai commencé à prendre des produits de régime. J’ai essayé à peu près tout comme indiqué dans les livres de régime ; pilules, capsules, les régimes de fruits, régimes à la mode – même le régime à base de soupe aux choux! J’en ai essayé plusieurs, mais aucun ne marchait. Mon poids vacillait de façon alarmante; je perdais quelques kilos, puis je les reprenais de nouveau.

«J’ai découvert le régime avec des baies de Goji. . . “

J’étais sur le point de jeter l’éponge et me résigner à rester grosse pour le reste de ma vie et j’ai entendu parler des baies de Goji.
Tout le monde parlait de cet étonnant “super” aliment cultivé dans les montagnes himalayennes. Le phénomène des baies de Goji a été traité dans tous les médias avec des articles dans les magazines de remise en forme et des reportages dans de célèbres émissions de télévision.. Des milliers de personnes partout dans le monde ont dit que les baies de Goji les avaient aidées à perdre du poids, à améliorer leur santé, et elles ont augmenté leur niveau d’énergie.
Et puis j’ai découvert un mélange de baies de Goji, de baies d’Acai combinées à du thé vert.
Ce produit est 100% naturel. Et non seulement cette combinaison favorise la perte de poids et la suppression de l’appétit, mais elle améliore votre santé et stimule votre énergie!
Enfin j’avais trouvé ce qui me satisfaisait, c’était parfait pour moi.

«J’ai perdu 13 kilos en 30 jours.”

J’ai utilisé ce mélange baies de Goji, d’Acai, thé vert et j’ai perdu 13 kilos en 30 jours. Combiné avec un régime alimentaire sain et équilibré, des d’exercices physiques légers ,m’ont permis de perdre 19 kg en moins de 15 semaines.
L’avantage majeur c’est que j’ai pu essayer ce type de régime sans danger pour ma santé,seulement en payant les frais d’expédition, car j’ai bénéficié d’un essai gratuit.

Vous n’allez pas le croire … J’ai perdu 13 kilos en seulement 30 jours! Et je me suis sentie plus en forme et pleine d’énergie presque tout de suite! Les baies de Goji m’ont permis de conserver mon appétit, d’accélérer mon métabolisme, et de nettoyer mon système digestif.
Les baies de Goji couplées avec les baies d’açai et du Thé Vert pris à l’unisson font fondre votre masse graisseuse, en un court laps de temps.
Les baies de Goji et le thé vert aident à contrôler l’appétit et augmentent votre métabolisme, la baie d’acai favorise le bon fonctionnement de votre système digestif .
Enfin, je vous conseille pour vous aider à perdre du poids ce «remède miracle» où sont associés baies de GOJI, pulpe de Baobab et thé de fleur d’hibiscus.

Acheter vos baies de Goji sur le site officiel du Goji

Boutique Biologiquement.comMacérât hydroglycériné de bissap

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 8    Moyenne : 3.4/5]

Comme vous l’aurez compris, le bissap est mon produit fétiche. Déjà parce qu’il vient de chez moi en Afrique et qu’il s’emploie sous plusieurs formes. C’est un parfait anti-oxydant. Les actifs constituants le bissap sont les suivant: mucilage, AHA acides de fruits, anthocyanes, polyphénols.

Aujourd’hui j’ai souhaité en faire un macérât hydroglycériné afin de le mettre dans une future lotion capillaire très hydratante.

Je laisse macérer 24h au frigo puis j’ajoute le conservateur.

La recette:

59,4 % eau

-30% glycérine végétale

-10% bissap bio

– 0,6% benzyl alcool dha

Le macérât après 24h:

Macérât hydroglycériné de bissap par Naturi Ebene

 

Et le résultat final une lotion capillaire pour hydrater mes cheveux j’ai ajouté de l’huile de baobab + huile de ricin ainsi que le conservateur:

Lotion capillaire bissap et baobab par Naturi

Ébène

Le macérât hydroglyceriné de bissap va servir de base à la réalisation d’une mousse de douche fondante.

Boutique Biologiquement.comSavon au Baobab citronné

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 2.5/5]

La recette Savon au Baobab citronné :

30% coco
20% karité
10% beurre de cacao
25% huile d’olive
15% huile de colza

Lessive de soude dans du lait d’avoine pour un surgraissage de base de 4%

A la trace:

6% huile de baobab pour un surgraissage total de 10%
dioxyde de titane
kaolin
ocre rose
3% huile essentielle litsée citronnée

Ce savon peut servir de base pour la réalisation d’une mousse fondante pour la douche au bissap et au gombos

Boutique Biologiquement.comCocktail onctueux et fondant pour la douche

  Posté par Africanfan       1 commentaire
[Total : 4    Moyenne : 3.8/5]

Je ne suis pas fan des mousses de douche car j’aime bien trop mes savons, mais qu’est-ce que je les adore pour laver en douceur la peau de mon fils de 21 mois. Elles sont émollientes, peu détergentes et respecte la peau sensible de mon fils. J’en utilise très très souvent et je ne m’en lasse pas.

Voici la recette:

15% savon rapé le baobab citronné
10% hydrolat de menthe poivré
46% mucilage de carraghénane
10% mucilage de gombo
10% huile de cerise
3% beurre de kpangnan
3% extrait de bissap
2% provitamine B5
1% fragrance baby powder

Je n’ai pas mis de conservateur car ce sera utilisé dans la foulée (je vais lui en piquer un peu!!).

Boutique Biologiquement.comFoire Africaine de Paris

  Posté par Africanfan       2 commentaires
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Foire Africaine de Paris les 14, 15 et 16 octobre 2011

Foire Africaine de Paris pulpe de baobab
La 1ère édition de la Foire Africaine de Paris ouvre ses portes les 14, 15 et 16 Octobre 2011 à la Grande Halle de la Villette. Près de 250 exposants vous attendent dans 7 univers différents : Logement, Emploi, Banque & Commerces, Téléphonie & Médias, Voyage & Tourisme, Beauté, Mode & Gastronomie, Associations & Institutions … Le tout au son et aux rythmes de la musique Africaine et de sa culture chaleureuse. Des temps forts sont attendus tout au long de ces 3 jours : défilé de mode des jeunes créateurs africains, élection de Miss Foire Africaine, séances de dédicaces de stars du foot, d’athlétisme, de cinéma… et bien d’autres choses encore ! Un salon destiné aux Africains, aux amoureux du continent, aux partenaires des pays africains… ainisi qu’aux simples curieux. Plus de 50 000 personnes y sont attendues.
Lieu : La Grande Halle de la Villette – métro Porte de la Villette.
Prix : Entrée LIBRE !

Boutique Biologiquement.comPêches de vignes pochées au bissap

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 1/5]
Pêches de vigne pochées au bissap

Ingrédients (pour 4  personnes) :

700 ml d’eau

100 gr de sucre

2 bonnes poignées de fleurs d’hibiscus séchées

2 baies de poivre de selim

1 cuillère à moka de cannelle en poudre

1 gousse de vanille

500 gr de pêches de vigne

Quelques feuilles de menthe

Préparation :

Choisissez des pêches bien mûres, coupez les par la moitié et pelez les oreillons.

Mettez dans une casserole l’eau, le sucre et portez à ébullition. Lorsque l’eau boue, jettez les fleurs d’hibiscus, le poivre de selim écrasé, la gousse de vanille fendue et la cannelle.Versez les oreillons de pêches et faites pocher pendant 10 minutes.

Retirez du feu et laissez refroidir dans le liquide. Mettez au frais.

Servez dans des coupes et décorez avec quelques feuilles de menthe.

Mon conseil : utiliser des pêches de vigne n’est pas indispensable mais cette variété est très parfumée c’est pourquoi je vous la conseille pour cette recette. C’est d’ailleurs la saison alors profitons en !

Pelez vos fruits car la peau de cette variété de pêches est particulièrement épaisse. Pour une recette plus bio, vous pouvez utiliser du sirop d’agave, miel, stevia… en remplacement du sucre.

Pêches de vigne pochées au bissap

 

Boutique Biologiquement.comUn peu de poésie

  Posté par Africanfan       1 commentaire
[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Femme noire, femme africaine, Ô toi ma mère, je pense à toi…

Ô Dâman, ô ma mère, toi qui me portas sur le dos,
Toi qui m’allaitas, toi qui gouvernas mes premiers pas,
Toi qui, la première, m’ouvris les yeux aux prodiges de la terre,
Je pense à toi…

Femme des champs, des rivières, femme du grand fleuve,
Ô toi, ma mère, je pense à toi…

Ô toi Dâman, ô ma mère, toi qui essuyais mes larmes,
Toi qui me réjouissais le coeur, toi qui, patiemment, supportais mes caprices,
Comme j’aimerais encore être près de toi, être enfant près de toi !

Femme simple, femme de la résignation,
Ô toi, ma mère, je pense à toi…

Ô Dâman, Dâman de la grande famille des forgerons,
Ma pensée toujours se tourne vers toi,
La tienne à chaque pas m’accompagne, ô Dâman
Comme j’aimerais encore être dans ta chaleur, être enfant près de toi. …

Femme noire, femme africaine, ô toi ma mère ,
Merci pour tout ce que tu fis pour moi, ton fils, si loin, si près de toi !

Camara LAYE
L’Enfant Noir (1953)

Boutique Biologiquement.comMadagascar, l’Île aux Baobabs

  Posté par Africanfan       1 commentaire
[Total : 2    Moyenne : 1.5/5]

Avec 7 des 8 espèces de baobabs connues présentes sur son sol, Madagascar est la destination de choix des éco-touristes et des scientifiques fascinés par cet arbre étrange aux milles vertus mal connues.

Avec sa silhouette si caractéristique, le baobab est une des richesses naturelles de Madagascar, répartie partout sur le pourtour de l’île. Il existe de par le monde huit espèces de baobabs dont six sont endémiques à Madagascar. Parmi elles, les trois premières sont spécifiques aux régions littorales.

Les six espèces endémiques à Madagascar sont :

– Adansonia perrieri et Adansonia suarezensis que l’on ne trouve que dans la région de Diego Suarez,
– Adansonia madagascarensis que l’on trouve dans le nord et la région de Mahajunga,
– Adansonia grandidieri appelé localement « renala » qui pousse dans la région de Morondava – la célèbre « allée des baobabs »,
– Adansonia rubrostipa connu sous le nom vernaculaire de « fony », il forme l’espèce la plus petite de Madagascar. Ce baobab ne mesure que quatre à cinq mètres et est endémique des forêts sèches de l’ouest de Madagascar.

Madagascar, l’Île aux Baobabs
Madagascar, l’Île aux Baobabs

– Adansonia za, le plus répandu parmi les baobabs de Madagascar, il pousse dans le sud, l’ouest, et le nord-ouest.
Les deux autres espèces sont :
Adansonia digitata, le baobab d’Afrique, c’est l’espèce la plus répandue et la mieux étudiée qui est présente dans 31 pays africains dans les régions les plus sèches du Sud Sahara jusqu’aux forêts à Madagascar. Il aprobablement été introduit à Madagscar via les Comores mais ne s’est pas naturalisé.
– Adansonia gregorii : cette espèce est confinée au nord-ouest de l’Australie.

Perierii et suarezensis sont actuellement menacées de disparition en raison de l’étroitesse de leur niche écologique qui est mise en péril par la déforestation incontrôlée et la pratique de la culture sur terre brulée (le tavy).

Tous les baobabs appartiennent à l’espèce Adansonia (dont le nom a été attribué par Bernard de Jussieu en l’honneur de Michel Adanson -1727-1806-, botaniste et explorateur français qui a le premier décrit l’Adansonia Digitata, le baobab africain), et à la famille des malvacées.
Les baobabs malgaches sont cependant bien différents de leurs cousins du continent : depuis la séparation du super-continent préhistorique, le Gondwana, il y a quelques 160 millions d’années, l’île de Madagascar est restée isolée du continent africain.
L’absence de certains prédateurs a conduit les espèces à se différencier, en s’adaptant à des écosystèmes particuliers. Ce phénomène est accentué par l’existence de plateaux au centre de l’île, qui forment une barrière infranchissable entre la côte ouest et la côte est.

L’arbre «bouteille»
Baptisé arbre bouteille par les Européens, il est parfois qualifié d’« arbre à l’envers » en raison de sa forme qui semble s’être retournée racine en haut.
C’est un arbre africain à caudex du genre Adansonia et de la famille des Bombacacées, selon la classification classique, ou des Malvacées, selon la classification phylogénétique. Le caudex est un renflement de la partie basse du tronc, qui lui permet de stocker l’eau sous forme de sucs (plantes succulentes), afin de faire face aux périodes de sécheresse. Un baobab peut contenir jusqu’à 10 000 litres d’eau.
La plante de baobab ne présente des feuilles que durant trois ou quatre mois. Cette période de foliation coïncide avec la saison des pluies. Elle est généralement précédée par une période de floraison. Les fleurs de baobab sont d’une beauté extraordinaire. Leur couleur varie selon l’espèce, de blanche à orangée en passant par le jaune clair et le jaune vif. Ces fleurs donnent ensuite des grosses baies ayant une forme oblongue ou ovoïde. Les fruits ont un diamètre tournant autour de 100 mm. Ils sont susceptibles de contenir une centaine de graines au goût acidulé et très riches en vitamines. Le baobab, un arbre de croissance lente, est généralement séculaire, voire millénaire. Il a une grande longévité puisqu’il arrive à vivre pendant une période de mille, voire deux mille ans. Il est cependant difficile de déterminer leur âge par des méthodes de dendrochronologie car les baobabs ne produisent pas de cernes tous les ans du fait des sécheresses récurrentes qui touchent la savane africaine.

Un arbre au mille vertus
Cette essence et ses fruits font l’objet de nombreux usages traditionnels, ou rénovés (alimentaires, cosmétiques et utilitaires variés).

Le fruit du baobab (les akoussa ou pain de singe) se présente sous une forme oblongue d’environ 100 mm de diamètre et 200 mm de long. Il contient des graines enrobées d’une pulpe déshydratée qui est comestible. Son goût acidulé plaît aussi bien aux humains qu’aux animaux (d’où leur appellation de «pain de singe»). Ils sont très riches en vitamines B1 et C et contiennent deux fois plus de calcium que le lait.
La pulpe des fruits frais ou séchés mêlée à de l’eau fournit une boisson rafraichissante appelée bouye ou jus de bouye. En Afrique de l’Ouest et Afrique australe, la décoction de la pulpe sèche du fruit est utilisée comme anti diarrhéique pour ses propriétés astringentes. La pulpe a jadis été utilisée contre le paludisme. Elle est également utilisée comme fébrifuge et dans l’hémoptysie. La pulpe est préparée en porridge dans l’agalactie (absence de lait après l’accouchement). Depuis juillet 2008, le fruit est autorisé à la vente par la Communauté européenne.

Au Mali, au Pays dogon, le fruit séché du baobab est transformé en «maracas» après l’avoir percé de petits trous et décoré au fer rouge
La pulpe de baobab est un complément alimentaire naturel recommandé aux enfants pour favoriser une bonne croissance. Elle est riche en calcium (3 fois plus que le lait) qui est important dans le renforcement des os et l’acquisition de dents solides. Elle contient du magnésium renforce le système immunitaire et les os. La teneur en fer de la pulpe de baobab est plus élevée que la viande rouge ou les épinards. Une carence en fer conduit notamment à un affaiblissement du système immunitaire.
Quand les enfants et les mères allaitantes ne mangent pas assez de fruits et légumes ils courent le risque d’avoir de faibles apports en vitamines A et C, vitamines du complexe B (thiamine, la niacine, de riboflavine et d’autres vitamines ,carence qui peut être supplées par la pulpe de baobab. Une consommation régulière de pulpe de baobab, va aider l’enfant dans une croissance harmonieuse.

Les graines du baobab se consomment grillées et sont également très nourrissantes. On s’en sert parfois pour remplacer le café. On en extrait encore une huile alimentaire. Riches en phosphate, les graines sont utilisées pour la fabrication de savon et d’engrais.

La feuille de baobab riche en protéines et minéraux (calcium, fer, potassium, magnésium, manganèse, phosphore et zinc) se consomme bouillie. Au Sénégal, le «lalo» est une poudre de feuilles de baobab séchées que l’on incorpore aux céréales ou aux sauces, notamment lors de la préparation du couscous de mil. Elle est également utilisée en décoction dans des tisanes médicinales et contre le paludisme. La feuille peut également servir de fourrage pour le bétail durant la saison sèche.

Les jeunes pousses et les racines des jeunes plants sont consommées comme des asperges.

L’écorce est fibreuse, grise et lisse, quelquefois irrégulièrement tuberculée. Elle a la particularité de pouvoir se régénérer.
Elle a été utilisée comme fébrifuge et sert à confectionner cordes et cordages.

La sève entre dans la fabrication du papier.

Au sud de Madagascar, on creuse le tronc des baobabs afin de les transformer en réservoirs d’eau pour la saison sèche, mais le bois est trop mou et gorgé d’eau pour d’autres usages.
Étymologie
Son nom vient de l’arabe bu hibab, fruit à nombreuses graines. En effet, chacun de ses fruits ovales contient souvent plusieurs centaines de graines.

Boutique Biologiquement.comFleur d’hibiscus, Bissap: une véritable pharmacie naturelle !

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 33    Moyenne : 2.8/5]

Nous savons que jeûner, c’est donner la possibilité à votre corps d’éliminer les excédents de toxines accumulés, provenant d’une surcharge alimentaire, de stress et de sédentarité (Fleur d’hibiscus, Bissap).

Il permet de prendre de la distance et de faire la différence entre envie et besoin, faim et envie de manger, de faire un retour à une alimentation équilibrée, la seule qui permet de retrouver une santé de fer. Néanmoins, le menu durant ce mois béni de ramadan doit être composé d’aliments riches en vitamines mais aussi et surtout en sels minéraux capables de fortifier l’organisme.

Alimentation: une véritable pharmacie naturelle !
Alimentation: une véritable pharmacie naturelle !

C’est dans cet ordre d’idée que nous sommes décidés de vous parler de l’oseille de Guinée ou « bisaab bu xonk » très prisée durant cette période de jeûne.

Composition et vertus de l’oseille de Guinée
Notons d’emblée que les vertus nutritionnelles et médicinales de l’oseille de Guinée sont très nombreuses et peuvent nous aider au quotidien pour nous permettre de garder une forme olympienne et nous débarrasser de plusieurs affections. Elle est une véritable pharmacie naturelle !

L’oseille contient de l’acide oxalique, préjudiciable à la calcification des os mais aussi du fer en quantité importante. Elle est une boisson très prisée, il est entré petit à petit dans les mœurs des Africains, car il est classé parmi les boissons assez naturelles. Les vertus nutritionnelles et médicinales de l’oseille de Guinée sont très nombreuses et peuvent aider au quotidien pour garder une bonne forme et peuvent débarrasser de plusieurs affections.

Cette plante est exploitée en médecine moderne pour traiter des hémorroïdes et des blessures. La recherche récente a prouvé que l’oseille de Guinée a des propriétés antibactériennes. C’est un laxatif doux et il contient la vitamine C et l’acide malique. Ainsi elle constitue un bon remontant durant ce mois béni. Il a été aussi noté que les vertus de l’oseille sont utilisées pour détendre l’utérus et pour réduire la tension artérielle, pour régler les problèmes d’indigestion et de perte d’appétit.

L’oseille de Guinée est très riche : en vitamine C : 48mg / 100g ; en provitamine A : 400mg ; en potassium, magnésium et en fer. La plante entière contient : 1.3% d’oxalate de potassium, de l’acide oxalique, des glucosides anthraqui-noniques en petite quantité.

En usage interne, la décoction non sucrée de ses fleurs séchées est employée comme antiseptique urinaire, par son action inhibitrice de certains bacilles : Escherichia coli, Proteus et Streptococcus.

Pour cela, préparer une infusion de 15 g de fleurs séchées dans un litre d’eau, laisser en contact pendant 10 mn. Boire 1/2 à 1litre par jour en dehors des repas pendant une semaine.

Enfin, les feuilles d’hibiscus séchées donnent une infusion très rafraîchissante riche en vitamine C. Cette infusion qui peut être consommée froide possède des propriétés digestives et circulatoires.

Boutique Biologiquement.comMasque soin gloss à la kératine, soie & huile de baobab – Cheveux dévitalisés, secs, frisés, crépus, colorés, abimés

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 2/5]

Un après-shampooing qui allie la merveilleuse huile de baobab aux vertus nourrissantes du beurre de mangue.

Prenant soin des cheveux les plus secs, ce soin enrichi en kératine, en lait de coco, en inuline végétale et en protéines de soie hydrate et lisse instantanément la fibre capillaire. Les cheveux sont brillants, doux, faciles à coiffer.

Masque soin gloss à la kératine, soie & huile de baobab - Cheveux dévitalisés, secs, frisés, crépus, colorés, abimés
Masque soin gloss à la kératine, soie & huile de baobab – Cheveux dévitalisés, secs, frisés, crépus, colorés, abimés

Ingrédients de la recette (pour 200 grammes de produit) :

100 grammes d’eau de source (50%)
18 grammes de BTMS (9%)
22 grammes d’huile de baobab (11%)
14 grammes de beurre de mangue (7%)
8 grammes de substitut naturel de silicone (4%)

Ajouts :

18 grammes de kératine (9%)
10 grammes de protéines de soie (5%)
8 grammes d’inuline végétale (4%)
1,2 gramme de conservateur Geogard 221 (0,6%)
0,8 gramme d’huile essentielle BIO de ylang ylang (0,4%)

Mode opératoire :

Dans une petite casserole préalablement désinfectée et réservée à la cosmétique maison, déposer les ingrédients de la première liste et faire chauffer doucement en remuant de temps en temps jusqu’à ce que les éléments solides aient complètement fondu.

Hors du feu, sous 40°, ajouter un à un les ingrédients de la liste “ajouts” en prenant soin de bien mélanger entre chacun d’entre eux puis mettre entre eux.

Masque soin gloss à la kératine, soie & huile de baobab - Cheveux dévitalisés, secs, frisés, crépus, colorés, abimés

Utilisation :

Après le shampooing, appliquer sur les cheveux humides. Laisser poser de 5 à 15 minutes puis rincer. Il est possible d’utiliser ce soin également en avant-shampooing pour nourrir intensément la chevelure en le laissant poser de 30 minutes à 1 heure avant de procéder au shampooing.

Recette de Laurence Dupaquier – MaCosmetoPerso

Il est impératif de respecter une hygiène rigoureuse pendant la fabrication des produits cosmétiques. Il convient de stériliser, nettoyer et désinfecter vos mains, les ustensiles et les contenants que vous utiliserez mais également votre espace de travail. Ne pas utiliser d’eau du robinet dans vos préparations cosmétiques : préférez l’utilisation d’eau de source en petite bouteille que vous ouvrirez pour l’occasion. Le conservateur n’est pas une option : c’est l’élément qui permettra à votre produit d’être conservé dans le temps mais aussi de faire barrière aux microbes et bactéries, invisibles à l’oeil nu. Les huiles essentielles et l’alcool benzylique contenu dans le conservateur Geogard 221 peuvent également être allergisants chez certaines personnes. Dans tous les cas, faites un test de tolérance cutanée avant toute utilisation d’un produit cosmétique maison.