3 conseils pour les peaux noires et métisses

[Total : 2    Moyenne : 1.5/5]

Pour les peaux noires et métissées, on a souvent tendance à vouloir utiliser des crèmes éclaircissantes (pour la plupart à base d’hydroquinone). Mais il faut savoir que ces crèmes fragilisent et rendent la peau beaucoup plus fine. Il est donc préférable d’éviter d’utiliser ce genre de crème.

Sachez tout de même que vous pouvez obtenir un très bon teint lumineux sans devoir pour autant l’éclaircir. Il existe plusieurs solutions afin d’éviter que votre peau soit terne ou pigmentée.

Premièrement, ne pas choisir les produits à base d’alcool. Car se sont des produits qui sont beaucoup trop agressifs pour une peau qui fragile. Privilégiez les produits pour la peau sensible, surtout si votre peau est sèche.

Deuxièmement, il est conseillé de faire un gommage du visage au moins une fois par semaine, et ce de préférence le soir.

Démaquillez-vous quotidiennement avec douceur, si vous vous maquillez tous les jours. Utilisez des produits spécifiques pour le démaquillage : lait démaquillants, lotions, lingettes etc.… Ne surtout pas vous démaquillez à base d’eau pure uniquement.

Le matin, appliquer une crème hydratante après avoir nettoyé votre peau. Aujourd’hui, une large gamme de soins de la peau sont spécifiquement conçus pour les besoins de la peau noire.
Une fois hydraté, utilisez un maquillage spécifique à votre peau. Par contre éviter d’utiliser les crèmes pour les peaux blanches qui sont inadaptées et souvent trop grasse.

Enfin, pensez à faire des cures de soins aux acides de fruits pendant une, deux ou trois semaines maximum (pour éviter un phénomène d’accoutumance).
Les acides de fruits sont connus pour donner de l’éclat à la peau, de la douceur et de la netteté. Pendant cette période de cure, vous n’aurez pas besoin de faire de gommage.

Saviez vous que le bissap est riche en acide de fruit, c’est donc un allié incontournable pour une peau douce et éclatante.

 

La noix de coco, un fruit aux multiples vertus

[Total : 1    Moyenne : 3/5]

 La noix de coco serait originaire de la Malaisie. Aujourd’hui, on la trouve dans les zones tropicales. Nul ne sait qui de l’homme ou de la mer l’a introduit sur ses territoires. Il faut dire que les noix sont capables de flotter plusieurs mois avant d’échouer sur un rivage. Elle peut avoir parcouru des milliers de kilomètres avant de faire naître un arbre : le cocotier.


Les femmes créoles, notamment, font de ce fruit un ingrédient indispensable à leur quotidien car elles  reconnaissent sa vertu. La noix de coco hydrate, nourrit, revitalise, protège, exfolie et soigne selon l’utilisation et les besoins qu’on en a.
africa-fan-beaute-noire-narutel
Elle est trés utilisée dans les savonneries pour sa forte teneur en acide laurique qui donne aux savons des propriétés moussantes. Sa pulpe, constituée d’eau et de lipides 30 à 40% contient également des minéraux potassium, fer, magnesium, phosphore, cuivre et zinc indispensable à la protection et au fonctionnement de la vie cellulaire. – Le lait, consommé à jeun, peut également être un trés bon laxatif.
– Fraîche et rapée, la chair, frottée à même la peau exfolie et hydrate. Pour un gommage parfait: râpez la chair de noix de coco et la mélanger à 1/2 verre de lait de coco. Passez ce breuvage sur l’ensemble de votre corps. Le mélange doit frôler délicatement la peau. Evitez de frotter. Les impuretés se décolleront facilement et la circulation sanguine sera stimulée.
– Séchée au soleil puis pressée, elle libère de l’huile. Celle-ci nourrit la peau et les cheveux

La pulpe de baobab Baomix comme cosmétique bio

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La pulpe de Baobab peut être utilisé à de  nombreuses occasions, pour ses propriétés gustatives, thérapeutiques et cosmétiques.

Son usage s’avère bénéfique pour le soins des peaux, des cheveux et des ongles .

Sa richesse en vitamines, minéraux, acides aminés en fait un excellent régénérant .Du fait de sa teneur équilibrée en anti-oxydants hydrophiles (vitamine C,flavonoïdes) et lipophiles (bêta carotène, acide alpha linolénique), la pulpe du fruit de baobab est un véritable anti-oxydant global. Cette teneur protège donc des attaques des radicaux libres toutes les structures cellulaires et lutte ainsi contre le vieillissement. C’est un anti-oxydant puissant qui redonne souplesse et luminosité au visage .La pulpe de baobab peut être utilisée en cosmétique comme soins anti-âgeslissants et émollients sous forme de savon, de pommades ou de masques mais aussi encomplément alimentaire (enfants en croissance, des suites ou au cours d’une maladie, d’un épisode infectieux, d’une opération, d’un allaitement, d’un stress émotionnel important, d’une fatigue passagère ou saisonnière, dans le cadre d’un régime, d’une activité sportive régulière, de troubles du transit intestinal, dans certaines maladies rhumatismales : Arthrose en particulier par l’apport de micronutriments indispensables, d’affections inflammatoires : mais aussi arthrite, maladies intestinales inflammatoires.

VITAMINES pour 100g de pulpe sèche, approximativement, cela peut varier en fonction des lieux de récolte et de la conservation des matières premières, en mg/100gr :

  • De la vitamine A(0,2mg) qui en relançant le métabolisme cellulaire permet la réparation des peaux lésées, sèches ou âgée.
  • De la vitamine B1,B2, B6(0,038, 0,06, 0,02)(thiamine, riboflavine,pyridoxine) qui permettent entre autre une meilleure régénération des cellules souches de la peau et une régulation de nombreuses fonctions métaboliques.
  • De la vitamine B4, ou adénine, qui a des propriétés drainantes et laisse la peau lisse et lumineuse; Elle l’adoucit et la prévient de l’apparition des rides.
  • De la vitamine B3 ou niacine (2,16) qui préserve l’hydratation et protège contre les UV. Efficace pour les peaux fatiguées, elle lutte contre l’acné, l’acné rosacé, psoriasis, pityriasis rubrapilaire .
  • De la vitamine C(280mg) qui a une action anti-oxydante propre lui permettant de neutraliser les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire. De plus, elle a une action sur la régénération dela vitamine E, principal anti-oxydant de notre organisme. Leur association permet donc de mieux lutter contre le vieillissement prématuré de nos cellules. Elle intervient dans la synthèse du collagène. Le collagène est une protéine du derme qui soutient la peau lui donnant ainsi son aspect ferme.
  • De la vitamine E qui contribue à ralentir l’oxydation des acides gras insaturés, empêchant ainsi les dommages causés par l’oxydation des membranes cellulaires, ce qui a pour conséquence un bon maintien de l’hydratation de la peau et un bon état des tissus, elle combat la formation des radicaux libres .
  • De la vitamine F, ou acide linoléique, qui est composé d’acides gras polyinsaturés qui assurent une hydratation parfaite et une protection des tissus. La vitamine F permet aux cellules de l’épiderme de retrouver toute leur tension en eau en diminuant leur imperméabilité, elle augmente la résistance de la peau face aux agressions extérieures.

MINÉRAUX pour 100g de pulpe de fruit :

La pulpe du fruit du baobab est riche en minéraux, calcium, phosphore, zinc, acides gras essentiels qui sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, ils participent à l’équilibre de la peau. Ces composants contribuent en effet à la régénération et à la protection de l’épiderme, ils assurent sa teneur en eau et favorisent la micro-circulation.

  • Calcium 293-300mg
  • Phosphore 96-210mg
  • Fer 2,4-2,7mg
  • Potassium 2,31mg
  • Sodium 1,86mg
  • Magnésium 0.10mg : le magnésium a la propriété de stimuler la production des protéines et les échanges cellulaires .
  • Zinc 0,64mg : le zinc assure une bonne élasticité de la peau en stimulant la synthèse du collagène et il est reconnu pour ses propriétés sébo-régulatrice .
  • Manganèse 0,6-0,9mg: le manganèse est un est anti-oxydant qui agit contre les signes du vieillissement cutané.

ACIDES AMINES mg pour 100 g de protéines :

  • Valine 43g
  • Proline 920mg (un des composants essentiels de certaines fibres de collagène )
  • Histidine 271mg
  • Leucine 841mg
  • Lysine 1462mg
  • Arginine 604mg
  • Isoleucine 1073mg
  • Méthionine 492mg
  • Cystéine 1123mg
  • Acide Glutamique 402mg
  • Tyrosine 421mg
  • Tryptophane 149mg
  • Hréonine 296mg

Carbohydrates pour 100 g de pulpe de fruit :

  • Glucose 8.47mg
  • Fructose 17.93mg
  • Saccharose 10.21mg
  • Maltose N.D.
  • Polysaccharides solubles 10.21mg
  • Amidon 48.10mg

Fibres

  • Fibres diététiques solubles 22.00%
  • Fibres diététiques insolubles 22.00%
  • Cellulose 1.5%
  • Cendres 1.98%
  • Valeur énergétique 200 Kcal/100g  836 Kj/100g

Ne contient pas de gluten

Pulpe de Baobab bio Baomix
Utilisation de la pulpe de baobab bio Baomix comme cosmétique

Aspects nutritionnels et économique du Baobab

[Total : 1    Moyenne : 2/5]

Le Baobab est un arbre qui s’avère très utile pour l’homme :

  • Ses feuilles sont transformées en poudre dont l’intérêt peut être alimentaire ou cosmétique .
  • Les graines se consomment grillées en substitut du café, réduites en poudre comme farine ou alors pressées, on en obtient une huile d’une grande qualité, riches en phosphate, elles sont aussi utilisées pour la fabrication de savon et d’engrais.
  • Son écorce offre des fibres très solides pour confectionner des cordes.
  • Les jeunes pousses et les racines des jeunes plants sont consommées comme des asperges.
  • La pulpe des fruits frais ou séchée, riche en oligoéléments et vitamines) est utilisée pour la confection de boissons. Il faut dire que la pulpe du fruit de cet arbre africain renferme trois fois plus de calcium (380 mg/100g) que le lait ainsi que 300 mg de vitamine C pour 100g (contre 50 mg pour les oranges). Sa capacité antioxydant flirte avec celle du jus de raisin. Elle contientquatre fois plus d’énergie que la banane : 387 kcal pour 100g (contre 87 kcal).

Au Sénégal, la poudre de feuilles de baobab séchées ou « laalo », riches en calcium et en fer, est incorporée aux céréales ou aux sauces, notamment lors de la préparation du couscous de mil.

A Dakar, la glace au « pain de singe », le nom donné à la pulpe blanchâtre entourant les graines du fruit de baobab, fait fureur. Conditionnée en poudre, la pulpe est utilisée comme arôme dans les pâtisseries, comme complément alimentaire pour les femmes enceintes et comme médicament antifièvre. Enfin, dans certaines parties d’Afrique, la pulpe de baobab est brûlée pour fumiger les insectes qui parasitent le bétail domestique. Les écorces servent à la fabrication de corde d’instrument de musique, cordages, liens, filets, nattes, teinture rouge.

Ce nouveau commerce pourrait créer plusieurs milliers de nouveaux emplois.

Feuilles, pulpe et graines de Baobab

Toutes ces ponctions peuvent être effectuée sans jamais nuire à l’espérance de vie de l’arbre. Bien que l’activité pastoral peut amener des problème car les troupeaux mangent les jeunes plants et se nourrissent des feuilles quand la saison des pluies se fait trop attendre. Mais ce problème est en phase d’être résolu depuis que les populations ont compris l’intérêt économique du baobab . Le baobab a aussi été préservé de la déforestation  massive que subi la zone soudano sahélienne, c’est du en  partie à son bois spongieux qui ne brûle pas et qui ne flotte pas. Mais il doit aussi sa protection à l’aura sacrée qui l’entoure . Depuis peu une technique de greffage a été mise au point au Mali qui permet la production de fruit dès la troisième année.

Retrouver ici nos boutiques :

Baobab fruit

Goji

Baobab

Fleur d’Hibiscus

Stevia

Le bissap, pourquoi c’est si bon pour notre santé

[Total : 10    Moyenne : 3.7/5]


• Mucilages qui permettent d’hydrater et d’adoucir la peau

• Anthocyanes qui ont des propriétés anti-oxydantes. Ils sont capables de capter les radicaux libres résultant du stress oxydatif et de les neutraliser, ils permettent ainsi de lutter ainsi contre le vieillissement prématuré de la peau et en protégeant les vaisseaux sanguin ils offrent une protection cardiovasculaire. Ce sont eux qui donnent à la fleur sa couleur rouge. Les anthocyanes sont des polyphénols ( ou tanin végétal), les polyphénols permettraient de combattre le mauvais cholestérol, l’obstruction des artères, la formation des tumeurs .

• Acides de fruits (AHA ou alpha-hydroxyacides) capables de stimuler la production decollagène : citrique, malique et tartrique. Les AHA permettent de redonner de l’éclat au teint, enexfoliant les cellules épidermiques, de resserrer les pores et d’éliminer progressivement les points noirs .Ce sont des molécules particulièrement efficaces pour retrouver en quelques applications unteint de pèche et une peau visiblement rajeunie . Les AHA sont mieux tolérés par les peaux grasses que par les peaux sèches, sensibles ou réactives.

• Minéraux qui sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, ils participent à l’équilibre de la peau en contribuant à la régénération et à la protection de l’épiderme, ils assurent sa teneur en eau et favorisent la micro-circulation . On trouve le magnésium( qui a la propriété de stimuler la production de protéine et les échanges cellulaires.), le calcium, le fer, le zinc( il assure une bonne élasticité de la peau en stimulant la synthèse du collagène et il est reconnu pour ses propriétés séborégulatrices)

• Vitamines C ( action anti-oxydante), B1 (meilleure régénération des cellules souches de la peau), PP (ou B3 préserve l’hydratation et protège des UV. Efficace pour les peaux fatigué, elle lutte contre l’acné, l’acné rosacé, le psoriasis)

Vous pouvez le boire en jus, dans une macération à froid vous conserverez le maximum de vitamines, et vous pouvez aussi l’utiliser comme ingrédient cosmétique en soin pour le visage ou pour les cheveux.