Boutique Biologiquement.comPortrait : Valériane Dauphoud-Eddos, fondatrice d’ Assireni

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

ASSIRENI, la boutique de cosmétiques bio en ligne. Pour les accros de beauté et de naturel, découvrez le portrait de sa fondatrice ivoiro-martiniquaise. Une jeune femme dynamique.

1/ Parlez-nous de votre parcours ?
Originaire de la Martinique et de la Côte d’Ivoire, j’ai un parcours atypique. J’ai grandi en banlieue parisienne jusqu’à l’âge de 18 ans puis je suis partie aux Antilles pour poursuivre mes études. Pendant plus de trois années, ce « retour aux sources » m’a permis de renouer avec mes origines et de découvrir les richesses des caraïbes : Martinique, Barbade, Sainte-Lucie et Trinidad-and-Tobago.
Mon expérience professionnelle dans la gestion de projets et le management de ressources débute en 2002 chez Fauchon, puis chez Colt Télécommunications, Barilla France et PPD France. En Mai 2008, ma passion des cosmétiques biologiques et naturels me décide à créer mon entreprise : Assireni avec la boutique en ligne www.assireni.com.
2/ Qu’est ce qui vous a donné envie de créer votre entreprise ?
L’attrait pour les produits naturels et la sensibilité aux questions d’environnement ont toujours fait partie de mon quotidien. Il y a trois ans, le jour où j’ai pris conscience que la crème au beurre de karité que j’achetai en cosmétique conventionnelle ne contenait en réalité qu’un infime pourcentage de beurre de karité et que le reste n’était en fait que de la synthèse et autres ingrédients pas toujours très bon pour la santé ou l’environnement. Pour moi ça a été LE déclic ! Mon ambition première en créant Assireni est de proposer des produits de beauté en respect avec l’environnement ; une cosmétique plus responsable en accord avec les aspirations des consommatrices, la nature et sa biodiversité.
3/ Vous êtes dans les cosmétiques, trouvez vous ce secteur facile et sur quel créneau êtes- vous ?
Je ne pense pas qu’il existe de secteurs d’activité plus facile que d’autres. J’évolue dans un environnement que j’apprécie cela rend certainement les choses plus agréables. Mon créneau ? La beauté cosmopolite et naturelle. Offrir des soins bios et naturels à tous les types de peau. Je suis convaincue de l’efficacité d’une cosmétique qui se base sur des principes actifs riches en ingrédients naturels. Assireni.com conjugue éthique et bien-être, authenticité et harmonie ; propose des produits de qualité fidèles à une charte scrupuleusement respectée. Les produits que l’on retrouve sur www.assireni.com sont basés sur des actifs naturels exotiques : argan, karité, avocat, buriti, etc. Ces ingrédients originaires des pays du sud, possèdent de véritables propriétés qui méritent d’êtres connues. En sélectionnant ce type de soins, c’est une manière d’encourager les producteurs qui travaillent dans ce sens.
La chef d’entreprise.
4/ Quels ont été les obstacles et les difficultés à surmonter en tant que femme et chef d’entreprise.
En tant que femme, j’ai rencontré les mêmes difficultés que tous les créateurs d’entreprise. Monter un projet solide et arriver à lever des financements pour le réaliser. Ce sont des difficultés qui font parties du jeu.
5/ Quels conseils souhaitez vous donner à des femmes qui sont, ou ont envie d’être, dans votre secteur d’activité ?
Il est selon moi, important de bien s’entourer, de se faire accompagner, d’adhérer à des structures d’aide à la création, de développer un réseau…
6/ Quelles sont vos ambitions ?
Mon ambition première est de développer l’accès à une cosmétique Bio de qualité. Aujourd’hui il y a de plus en plus de produits qui sortent sur le marché et qui sont dignes de concurrencer la cosmétique conventionnelle actuelle. Trop de gens aujourd’hui ne tente pas l’expérience de la cosmétique Bio car ils la connaissent peu et pensent à tort que cette cosmétique ne leur est pas destinée. A travers assireni.com j’essaie un peu de changer cet état des choses.
7/ Comment gérez vous votre vie de femme et de chef d’entreprise ?
L’important pour moi est de toujours garder un équilibre. Je gère ma société mais je n’oublie pas de me réserver du temps pour mes proches et pour moi.
8/ Quels autres combats souhaitez-vous mener ?
Toujours dans le secteur de la beauté, j’aimerai que le retour au naturel soit une valeur montante. Que les gens réapprennent un peu plus chaque jour la richesse des ingrédients naturels et que l’on réapprenne à les utiliser. Je pense notamment à des produits tels que le karité, l’huile de carapate, l’huile d’avocat…
9/ En quelques mots, que représente la femme noire pour vous ?
Elégante et pleine de bonne humeur, la femme noire possède un capital beauté naturel dont elle doit prendre soin avec attention.
Petits secrets de femmes.
10/ Quels sont vos petits secrets de beauté (peau, cheveu, maquillage)
Je suis fan des huiles et beurres végétaux. Je les utilise en soins de la peau et du cheveu. Je suis devenue également une inconditionnelle des crèmes de nuit, elles ont l’avantage de nourrir la peau en profondeur et de la laisser douce et souple.
Merci et longue vie à Assireni…

Boutique Biologiquement.comTissage : indications et contre-indications

  Posté par Africanfan       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]
Conseils pour un bon tissage

Le tissage est devenu un incontournable de la beauté des femmes africaines.

Presque toutes y ont eu recours au moins une fois dans leur vie. Les tissages se présentent sous forme de bande de cheveux. Le rendu est le même qu’une perruque mais on peut s’y tromper et croire qu’il s’agit de vrais cheveux.

Le principe du tissage
Avec le tissage, on n’est pas obligé de tresser toute la tête. Les mèches peuvent se fixer où l’on veut sur la tête. Les tresses sont alors camouflées par lesdites mèches En utilisant plus de bande de cheveux on donne de la densité ou de l’épaisseur à la coiffure.

Choisissez les cheveux naturels

Même si, pour des raisons d’argent, on utilise parfois des mèches synthétiques, celles-ci ne sont pas recommandées. Non seulement, elles chauffent et peuvent casser le cheveu mais on ne peut pas les laver tant qu’ils sont sur la tête. Il faut les utiliser avec beaucoup de modération car ils peuvent endommager le cheveu ou donner des boutons au cou à celles dont la peau est fragile. La plupart des coiffeuses recommandent des tissages de cheveux 100 % naturels. On peut réutiliser celles-ci pour d’autres occasions et les travailler au fer comme de vrais cheveux. Selon les coiffures, il faut un à deux paquets de tissages.

Lavez et entretenez votre tissage

Le tissage nécessite une hygiène impeccable. Il faut donc faire un shampooing suivi d’un après-shampooing 1 à 2 fois par semaine, conserver la netteté du tissage avec un spray anti-dessèchement, hydrater et traiter les mèches pendant le sommeil avec le Turban Magique. Ce turban révolutionnaire conditionne et hydrate les cheveux grâce aux principes actifs qu’il contient. On entoure les cheveux avec le turban magique le soir au coucher et l’opération est à renouveler assez souvent.

En cas de coloration

Si on désire se colorer les cheveux, il est préférable de faire la couleur quelques jours avant la pose des mèches ou des extensions. Il est fortement conseillé d’utiliser un shampooing et un soin sans silicone ainsi que des produits capillaires (laques, gels…) ne contenant que très peu d’alcool.

Conseils pratiques

De manière à éviter la formation de noeuds, il faut nouer les mèches avant de dormir et les brosser 2 fois par jour. Ne jamais dormir avec un tissage mouillé. Il faut, à ce propos, utiliser un sèche-cheveux.

Incompatibilités

La pose de mèches ou d’extensions est déconseillée si on a du psoriasis, des pellicules ou un cuir chevelu sensible. De même, il est recommandé aux femmes ayant accouché depuis peu de ne pas poser d’extensions.