Cocktail tonique pour l’hiver

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

La pulpe de baobab est parfaitement adaptée pour préparer votre corps à affronter l’hiver et son lots de désagréments tels que les rhumes, angines,…


A boire très régulièrement :
2 cuillères à café de pulpe de baobab disponible sur notre boutique
3 mandarines
1 pamplemousse
2 sucrettes de STEVIA

Régalez vous!

 

Baomix, poudre du fruit du baobab.

Savon maison à la pulpe de baobab bio

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Même recette qu’avant, sauf que n’ayant plus assez d’huile d’amande douce, j’ai remplacé les 22% par de l’huile d’amande douce à 12,5% et de l’huile de son de riz à 9,5%.

Pourquoi: J’ai eu jusqu’à présent assez peu de réussites avec les colorants artificiels, j’ai donc décidé de me pencher sur les résultats que pouvaient avoir des poudres alimentaires de chez moi dans des savons. Le pain de singe est le fruit du baobab. On peut consommer les petites gousses en les suçant, ou en tirer une poudre de couleur beige avec laquelle on prépare des boissons ( il suffit de la délayer dans de l’eau, on ajoute ensuite de la menthe, de la cannelle, de la muscade du citron ou des arômes au goût). Le goût est légèrement acidulé et très rafraîchissant. Selon la masse d’eau que l’on ajoute à la poudre, elle forme une pâte ou un liquide assez épais qui se consomme tel quel, et qui peut constiper en excès. Il est réputé être riche en vitamines du groupe B et en minéraux, d’après un ouvrage de botanique que j’avais consulté en Afrique et dont je ne retrouve plus le titre. A noter que ce produit devrait être diffusé sous peu en Europe sous forme de complément alimentaire.

EDIT: La pulpe serait riche en mucilage, pectine, acide tartrique et tartrates. Elle contient du calcium, des vitamines B et C (2,7 mg aux 100G) et puissant aliment antioxydant.  Ces infos proviennent d’un article de Anthony C weck sur les plantes médicinales africaines.

Comment: J’ai préparé une pâte avec 30 grammes de poudre de pain de singe que j’ai délayé dans 60 Ml d’eau ( je ne l’ai pas compté dans le volume d’eau nécessaire à la dissolution de la soude car j’obtenais une pâte assez épaisse). Je l’ai ensuite mixé dans les huiles fondues, et j’ai ajouté la soude. Le mélange s’est fait sans encombre, bien que j’ai eu quelques grumeaux avant d’ajouter la soude, ils se sont dilués très vite.

Déco: Je voulais voir les propriétés qu’apportait le pain de singe au savon, pour ne pas nuire à cette visée, j’ai simplement versé une couche de pâte incolore, puis une fine couche colorée à la cannelle sur laquelle j’ai réalisé des dessins.

Observations: Phase de gel incomplète sans isolation. La couleur est d’abord vert avocat. Au contact de l’air elle devient rose pâle. Sur le fond ( pas au contact de l’air), elle est vert kaki et devient rouge bordeaux quand on l’y expose. Pour le moment j’ai un savon bordeaux dont la surface contient des motifs rose pâle, je vous dirai comment cela évolue. Je suis ravie d’avoir une couleur aussi franche naturellement!!! Je m’attendais plutôt à obtenir un beige pâle, voire un jaune.Reste à savoir si ce savon a des propriétés particulières, j’espère qu’il ne déteindra pas. Le savon durcit vite ( une dizaine d’heures).

Découvrez tout de suite notre pulpe de baobab et notre huile de baobab, tout deux de puissants anti-age.

Des fesses sexy

[Total : 5   Moyenne : 3.6/5]

 

Trop basses, trop généreuses, molles, plates ou tombantes : nos fesses, c’est toute une histoire. On rêve toutes d’un joli popotin, bien ferme et rebondi façon Jennifer Lopez ou Heidi Klum. Alors vite, plus une minute à perdre on remplace la graisse par du muscle grâce à une bonne alimentation, des exercices de gym ciblés et des soins malins. Action !

Comme le ventre et les jambes, les fesses font partie des zones à problèmes du corps féminin. En cause : l’élasticité des tissus (en prévision d’une éventuelle grossesse) et la structure particulière des cellules adipeuses. Ces deux phénomènes favorisent l’accumulation desgraisses et de l’eau. D’où des rondeurs “molles” et un effet peau d’orange.

Les muscles des fessesOutre de bonnes réserves de graisses, les fesses abritent 3 muscles différents.

Le grand fessier ou “postérieur” : situé à l’arrière du bassin, il est le plus volumineux et le plus superficiel des muscles fessiers. Il constitue l’essentiel de la région fessière. Tonifié, c’est lui qui donne l’aspect bombé des fesses.

Le moyen fessier : situé sur le côté du bassin, en haut, c’est un muscle épais et court en forme d’éventail. Tonifié, c’est lui qui souligne le haut des fesses et leur apporte leur galbe.

Le petit fessier : il est situé plus en profondeur et un peu plus bas, sous le moyen fessier. Tonifié, c’est lui qui évite les débordements sur le côté, à la jonction entre la cuisse et le bassin, là où se niche justement la masse graisseuse.

Quand ces muscles sont peu sollicités, ils se relâchent facilement et laissent les rondeurs s’installer.

Les activités pour solliciter les fessiers Le pire ennemi de notre popotin ? La sédentarité, qui nous fait passer de nos sièges de voiture…à nos fauteuils de bureau… à nos canapés !

Comment bouger au quotidien ?

Marchez : Déplacez-vous au maximum à pied. Poussez sur vos jambes et allongez la foulée.

Prenez les escaliers : Montez les marches deux par deux, une fois lentement et une fois rapidement en poussant bien sur vos jambes. Finis les escalators et les ascenseurs !

Serrez les fesses : En faisant la cuisine, dans les transports, sous la douche : contractez vos fessiers le plus souvent possible, en vous tenant droite et en maintenant la position.

Les bons sports pour compléter (2 à 3 fois par semaine)

La course à pied : Non seulement elle fait fondre les graisses, mais en plus elle tonifie les fessiers. Pas la peine de chercher la vitesse, privilégiez la durée (au moins 30 à 45 minutes) et la régularité.

L’aquagym : Ça muscle, ça masse et ça draine. C’est l’idéal.

La natation : Battements de jambes ou mouvements de brasse, tous les muscles fessiers sont intensément sollicités et massés. Avec des palmes, c’est encore mieux. -La danse : Salsa, rock, danse africaine : quand la jambe travaille, les fessiers aussi.

Le step et l’élliptique. C’est le même principe que monter des escaliers, mais en musique et avec un professeur. Donc moins rébarbatif !

A vous de jouer, pour avoir des fesses dignes de Shakira !

Le bouye ou pulpe de baobab est un très bon complément alimentaire qui vous aidera à garder la ligne tout en conservant votre tonus et en vous faisant plaisir.

Les astuces de stars pour paraitre dix ans de moins

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Elles ont la quarantaine passée, elles sont belles, pleines de vie et donnent l’impression de rester d’éternelles jeunes. Pour se maintenir et être toujours désirables, nos vedettes féminines ont de nombreux secrets. Nous avons fait une sélection, à vous de suivre ces recommandations pour rester dans le vent, à tout âge.

Faire du sport comme Wèrè Wèrè Liking

Les astuces de stars pour paraître dix ans de moins

Danse, vélo, marche, natation, footing…les vedettes ivoiriennes y vont à fond la caisse pour travailler leur physique. De toutes les façons, faire du sport permet de garder la ligne et un corps sain. Dépouillé de toutes les intoxications, l’organisme répond mieux aux exigences du temps.

 

 

 

 

Une africaine belle et sexy.

– S’habiller jeune comme Savan’ Alla ou Chantal Taiba

Exit les ensemble pagne-maxi aux coupes strictes. Exit aussi les tenues qui font un peu trop responsables. Vous voulez un coup de jeune ? Vite ! Changez votre garde-robe et osez les tenues teen-agers dans le style jean, chemise-pantalon, jupe assortie de hauts chic, décolletés …Vous pouvez même oser le port des robes. Misez aussi sur les couleurs vives, harmonieuses et suivez la mode…Mais pas trop quand même. Les minishorts qui montrent le ras des fesses ou les jupes un peu trop courtes, ça ne fait pas trop vous ! Les tenues trop voyantes, moulantes, hyper sexy sont aussi à bannir ainsi que les jupettes plissées, les hauts trop échancrés. Il faut savoir faire le mélange des genres et de l’âge ! Vous voulez faire jeune, mais faites-le sans excès. Soyez jeune et sexy, mais avec élégance et classe.

Belle et zen

– Zen comme MC Koissy

La jeunesse, ça se passe dans la tête ! Alors, ne paniquez pas. Dites-vous simplement que chaque jour qui passe est une occasion de vivre encore mieux qu’hier. Ne voyez pas la quarantaine ou la cinquantaine comme la fin de votre parcours féminin, même si la ménopause frappe à la porte ! Chaque tranche d’âge a son charme, ses valeurs, ses joies. A vous de vous organiser pour profiter de la vie, style Marie-Catherine Koissy qui ne fait pas du tout ses 45 ans. Il faut aussi garder le sourire comme Elisabeth Tanoh ! ça vous donnera de très belles rides à la longue.

Belle et naturelle

– Naturelle comme Antoinette Konan ou Tiane

Pour préserver son corps, il faut éviter les excès en tout genre du point de vue maquillage, coiffure, tenue vestimentaire…La journaliste Awa Ehoura fait le juste nécessaire sans s’encombrer. En ce qui concerne la coiffure, elle suit les conseils des spécialistes : plus on prend de l’âge, plus les cheveux doivent être assez courts. Il faut donc bannir les longs cheveux détachés, les coiffures avec beaucoup de volume, les franges sur le front. Privilégiez les coupes carrées, les dreads ou le court assorti de grandes boucles cerceaux qui donnent une allure jeune. Pour le maquillage, zappez les rouges à lèvres trop vifs, les crayons noirs épais qui durcissent les traits. Puis côté vêtement, misez sur la simplicité ! En somme, restez discrète dans votre façon de vous mettre en valeur.

– Surveiller l’alimentation comme Tina Glamour

Le secret de la chanteuse sexy, c’est une bonne alimentation. Tina glamour, la quarantaine passée, boit beaucoup d’eau au cours de la journée. Elle prend souvent du magnésium et évite de manger trop de viande rouge parce que ça donne la graisse et ça rend lourd. Son truc à elle, c’est plutôt le poisson.

Belle et énergique

– Soyez énergique comme Antoinette Allany

L’âge ne doit pas constituer un frein à la fougue ou à l’énergie. Et la chanteuse Antoinette Allany en est l’exemple le plus palpable. Elle a su développer, au fil du temps, une sacrée énergie qui fait d’elle une boule de feu sur scène et même en dehors ; tout en elle est chaud et show ! Peut-être la prochaine Tina Turner…africaine. Elle donne donc une vraie leçon de vie : ne jamais perdre ce tempo pour vieillir moins vite !

Recette barre énergisante bouye et chocolat

[Total : 2   Moyenne : 3/5]

Recette barre énergisante bouye et chocolat

Pour 6 barres:

– 30g de crème liquide

– 70g de chocolat noir

– 60g de pulpe de baobab Baomix

– 6 càs de miel

– 40g de noix de pécan et de noisettes concassées

– 10g de flocons d’avoine

– 10g de flocons d’orge

– 15g de riz soufflé

Faire fondre le chocolat avec la crème et le miel. Mettre tous les autres ingrédients dans un saladier. Verser dessus le mélange chocolat fondu, bien mélanger et disposer dans des moules en silicone en forme de barres. Mettre 1 nuit au frigo. Emballer dans de l’aluminium. Elles se conservent facilement 2 semaines au frais .

Idéale pour les sportifs et les gourmands!

Bon appétit

La pulpe de baobab Baomix c’est par ici

Vous trouverez aussi de l’huile de baobab, des Fleurs d’Hibiscus, des baies de  Goji et de la Stevia, la plante sucrante.

La vitamine C et la pulpe de baobab bio

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Selon le Centre international des cultures sous-exploitées de l’Université de Southampton (sud de la Grande-Bretagne), le pain de singe serait «un fruit de l’avenir», car riche en vitamines C, B1, B2 et regorgeant d’antioxydants.

Des scientifiques avancent même qu’il recèle jusqu’à dix fois plus de vitamine C que les oranges et davantage de calcium qu’un verre de lait. Le fruit de baobab est donc reconnu pour sa teneur élevée en acide ascorbique (vitamine C) ; en particulier, 100 grammes de pulpe contiennent mg jusqu’à 300 de vitamine C.

L’acide ascorbique est très important en tant qu’élément nutritionnel ou en tant que complément alimentaire pour son action anti scorbutique et reste indispensable pour les personnes qui consomment peu de fruits et de légumes. Son action antioxydante est très puissante pour combattre l’action néfaste des radicaux libres. Parce que c’est l’antioxydant le plus efficace de la classe hydrophile ; d’ailleurs, il participe à plusieurs processus métaboliques essentiels, comme la production de collagène, la biosynthèse des tissus conjonctifs.

Petits sablés à la pulpe de baobab bio

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Recette petits sablés à la pulpe de baobab bio

60gr de farine

60gr de sucre

60gr de beurre fondu

2 œufs

2 cuillères à soupe de Baomix

1 sachet de levure

Vous mélangez tout les ingrédients ( attention aux grumeaux) et à l’aide de 2 cuillères à café faites des petits tas sur votre feuille de cuisson. Mettez 10 min à four bien chaud . Laissez refroidir avant de déguster.

 

Quand la recherche revisite des produits traditionnels africains

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Coordonné par le Cirad, le projet européen After compte valoriser des produits traditionnels africains et leur savoir-faire afin d’en faire bénéficier les consommateurs et les producteurs en Afrique et en Europe. Du gagnant-gagnant !

Développer la qualité de produits alimentaires traditionnels africains en vue d’un meilleur accès au marché, voilà l’ambition du projet européen After. Démarré en septembre dernier et coordonné par le Cirad, le projet mobilise des équipes interdisciplinaires de sept pays africains* et de quatre pays européens**. L’objectif est d’acquérir des connaissances sur les produits et les savoir-faire, puis de revisiter les procédés afin d’obtenir des produits de meilleure qualité sanitaire, sensorielle et nutritionnelle. Cela en vue d’un meilleur accès aux marché en Afrique et peut-être même en Europe.

La démarche va concerner trois familles de produits : des aliments fermentés à partir de céréales, d’autres issus de viande et de poissons séchés et enfin des produits à base d’extraits de plantes. Tous les partenaires du projet se sont réunis à Cotonou, au Bénin, lors du séminaire de lancement mi-octobre.

Objectifs et impacts attendus

Le premier objectif du projet est d’acquérir des connaissances sur le savoir-faire actuel, les habitudes de consommation, les technologies et les procédés associés aux produits traditionnels étudiés. After proposera ensuite une optimisation de ces procédés traditionnels dans le but d’améliorer la qualité sanitaire et nutritionnelle des produits tout en conservant ou en améliorant leurs caractéristiques organoleptiques. En parallèle leur accessibilité au marché sera évaluée. Dans ce cadre des tests auprès des consommateurs seront menés de manière à définir les critères d’acceptabilité des produits. Enfin les résultats obtenus seront testés par des entreprises alimentaires africaines (PME) impliquées dans le projet puis diffusés sous forme de lignes directrices directement exploitables par les entreprises désireuses de se lancer dans la fabrication de ces produits.

Trois types de produits à l’étude

Le projet se focalise sur quatre produits fermentés à base de céréales. Consommés sous forme de boissons fraiches (Akpan et Gowé), de boulettes sèches (Kishk) ou de pâte (Kenkey). Les étapes de fermentation assurent une meilleure conservation de l’aliment et donc une meilleure sûreté sanitaire mais améliore aussi leur valeur nutritive. En Afrique, la fermentation est généralement combinée à d’autres opérations telles que le maltage, la mouture ou la cuisson. Le projet After compte améliorer la maitrise de ces étapes afin d’obtenir des produits de qualité capables de satisfaire la demande des consommateurs urbains en Afrique ou en Europe.
À l’étude également, des viandes et poissons séchés : le Kitoza, un produit malgache à base de viande (appelé aussi Biltong en Afrique du Sud), ainsi que deux produits à base de poissons d’Afrique de l’Ouest : le Lanhouin (fermenté) et le Kong (fumé) Le projet After devrait développer de nouvelles technologies pour améliorer la qualité sanitaire et la conservation de ces produits.
Dernière gamme de produits à l’étude, ceux issus des fruits et légumes. La fleur d’hibiscus rouge (Hibiscus sabdariffa L.) et le fruit du baobab (Adansonia digitata L.) sont traditionnellement utilisés pour préparer des boissons rafraichissantes. La pomme surette ou jujube (Ziziphus mauritiana Lam.) est, elle, réduite en farine pour réaliser des galettes. After s’intéressera en particulier à la caractérisation et à la valorisation des composés bioactifs*** et à leur présence dans ces différents aliments.

* Bénin, Cameroun, Ghana, Egypte, Madagascar, Sénégal et Afrique du Sud.
** France, Italie, Portugal et Royaume-Uni.
*** Les composés bioactifs présente dans certain aliments sont capables d’agir sur des fonctions physiologiques avec un bénéfice potentiel pour l’organisme.

 

La pulpe de baobab Baomix comme cosmétique bio

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

La pulpe de Baobab peut être utilisé à de  nombreuses occasions, pour ses propriétés gustatives, thérapeutiques et cosmétiques.

Son usage s’avère bénéfique pour le soins des peaux, des cheveux et des ongles .

Sa richesse en vitamines, minéraux, acides aminés en fait un excellent régénérant .Du fait de sa teneur équilibrée en anti-oxydants hydrophiles (vitamine C,flavonoïdes) et lipophiles (bêta carotène, acide alpha linolénique), la pulpe du fruit de baobab est un véritable anti-oxydant global. Cette teneur protège donc des attaques des radicaux libres toutes les structures cellulaires et lutte ainsi contre le vieillissement. C’est un anti-oxydant puissant qui redonne souplesse et luminosité au visage .La pulpe de baobab peut être utilisée en cosmétique comme soins anti-âgeslissants et émollients sous forme de savon, de pommades ou de masques mais aussi encomplément alimentaire (enfants en croissance, des suites ou au cours d’une maladie, d’un épisode infectieux, d’une opération, d’un allaitement, d’un stress émotionnel important, d’une fatigue passagère ou saisonnière, dans le cadre d’un régime, d’une activité sportive régulière, de troubles du transit intestinal, dans certaines maladies rhumatismales : Arthrose en particulier par l’apport de micronutriments indispensables, d’affections inflammatoires : mais aussi arthrite, maladies intestinales inflammatoires.

VITAMINES pour 100g de pulpe sèche, approximativement, cela peut varier en fonction des lieux de récolte et de la conservation des matières premières, en mg/100gr :

  • De la vitamine A(0,2mg) qui en relançant le métabolisme cellulaire permet la réparation des peaux lésées, sèches ou âgée.
  • De la vitamine B1,B2, B6(0,038, 0,06, 0,02)(thiamine, riboflavine,pyridoxine) qui permettent entre autre une meilleure régénération des cellules souches de la peau et une régulation de nombreuses fonctions métaboliques.
  • De la vitamine B4, ou adénine, qui a des propriétés drainantes et laisse la peau lisse et lumineuse; Elle l’adoucit et la prévient de l’apparition des rides.
  • De la vitamine B3 ou niacine (2,16) qui préserve l’hydratation et protège contre les UV. Efficace pour les peaux fatiguées, elle lutte contre l’acné, l’acné rosacé, psoriasis, pityriasis rubrapilaire .
  • De la vitamine C(280mg) qui a une action anti-oxydante propre lui permettant de neutraliser les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire. De plus, elle a une action sur la régénération dela vitamine E, principal anti-oxydant de notre organisme. Leur association permet donc de mieux lutter contre le vieillissement prématuré de nos cellules. Elle intervient dans la synthèse du collagène. Le collagène est une protéine du derme qui soutient la peau lui donnant ainsi son aspect ferme.
  • De la vitamine E qui contribue à ralentir l’oxydation des acides gras insaturés, empêchant ainsi les dommages causés par l’oxydation des membranes cellulaires, ce qui a pour conséquence un bon maintien de l’hydratation de la peau et un bon état des tissus, elle combat la formation des radicaux libres .
  • De la vitamine F, ou acide linoléique, qui est composé d’acides gras polyinsaturés qui assurent une hydratation parfaite et une protection des tissus. La vitamine F permet aux cellules de l’épiderme de retrouver toute leur tension en eau en diminuant leur imperméabilité, elle augmente la résistance de la peau face aux agressions extérieures.

MINÉRAUX pour 100g de pulpe de fruit :

La pulpe du fruit du baobab est riche en minéraux, calcium, phosphore, zinc, acides gras essentiels qui sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, ils participent à l’équilibre de la peau. Ces composants contribuent en effet à la régénération et à la protection de l’épiderme, ils assurent sa teneur en eau et favorisent la micro-circulation.

  • Calcium 293-300mg
  • Phosphore 96-210mg
  • Fer 2,4-2,7mg
  • Potassium 2,31mg
  • Sodium 1,86mg
  • Magnésium 0.10mg : le magnésium a la propriété de stimuler la production des protéines et les échanges cellulaires .
  • Zinc 0,64mg : le zinc assure une bonne élasticité de la peau en stimulant la synthèse du collagène et il est reconnu pour ses propriétés sébo-régulatrice .
  • Manganèse 0,6-0,9mg: le manganèse est un est anti-oxydant qui agit contre les signes du vieillissement cutané.

ACIDES AMINES mg pour 100 g de protéines :

  • Valine 43g
  • Proline 920mg (un des composants essentiels de certaines fibres de collagène )
  • Histidine 271mg
  • Leucine 841mg
  • Lysine 1462mg
  • Arginine 604mg
  • Isoleucine 1073mg
  • Méthionine 492mg
  • Cystéine 1123mg
  • Acide Glutamique 402mg
  • Tyrosine 421mg
  • Tryptophane 149mg
  • Hréonine 296mg

Carbohydrates pour 100 g de pulpe de fruit :

  • Glucose 8.47mg
  • Fructose 17.93mg
  • Saccharose 10.21mg
  • Maltose N.D.
  • Polysaccharides solubles 10.21mg
  • Amidon 48.10mg

Fibres

  • Fibres diététiques solubles 22.00%
  • Fibres diététiques insolubles 22.00%
  • Cellulose 1.5%
  • Cendres 1.98%
  • Valeur énergétique 200 Kcal/100g  836 Kj/100g

Ne contient pas de gluten

Pulpe de Baobab bio Baomix
Utilisation de la pulpe de baobab bio Baomix comme cosmétique

Aspects nutritionnels et économique du Baobab

[Total : 1   Moyenne : 2/5]

Le Baobab est un arbre qui s’avère très utile pour l’homme :

  • Ses feuilles sont transformées en poudre dont l’intérêt peut être alimentaire ou cosmétique .
  • Les graines se consomment grillées en substitut du café, réduites en poudre comme farine ou alors pressées, on en obtient une huile d’une grande qualité, riches en phosphate, elles sont aussi utilisées pour la fabrication de savon et d’engrais.
  • Son écorce offre des fibres très solides pour confectionner des cordes.
  • Les jeunes pousses et les racines des jeunes plants sont consommées comme des asperges.
  • La pulpe des fruits frais ou séchée, riche en oligoéléments et vitamines) est utilisée pour la confection de boissons. Il faut dire que la pulpe du fruit de cet arbre africain renferme trois fois plus de calcium (380 mg/100g) que le lait ainsi que 300 mg de vitamine C pour 100g (contre 50 mg pour les oranges). Sa capacité antioxydant flirte avec celle du jus de raisin. Elle contientquatre fois plus d’énergie que la banane : 387 kcal pour 100g (contre 87 kcal).

Au Sénégal, la poudre de feuilles de baobab séchées ou « laalo », riches en calcium et en fer, est incorporée aux céréales ou aux sauces, notamment lors de la préparation du couscous de mil.

A Dakar, la glace au « pain de singe », le nom donné à la pulpe blanchâtre entourant les graines du fruit de baobab, fait fureur. Conditionnée en poudre, la pulpe est utilisée comme arôme dans les pâtisseries, comme complément alimentaire pour les femmes enceintes et comme médicament antifièvre. Enfin, dans certaines parties d’Afrique, la pulpe de baobab est brûlée pour fumiger les insectes qui parasitent le bétail domestique. Les écorces servent à la fabrication de corde d’instrument de musique, cordages, liens, filets, nattes, teinture rouge.

Ce nouveau commerce pourrait créer plusieurs milliers de nouveaux emplois.

Feuilles, pulpe et graines de Baobab

Toutes ces ponctions peuvent être effectuée sans jamais nuire à l’espérance de vie de l’arbre. Bien que l’activité pastoral peut amener des problème car les troupeaux mangent les jeunes plants et se nourrissent des feuilles quand la saison des pluies se fait trop attendre. Mais ce problème est en phase d’être résolu depuis que les populations ont compris l’intérêt économique du baobab . Le baobab a aussi été préservé de la déforestation  massive que subi la zone soudano sahélienne, c’est du en  partie à son bois spongieux qui ne brûle pas et qui ne flotte pas. Mais il doit aussi sa protection à l’aura sacrée qui l’entoure . Depuis peu une technique de greffage a été mise au point au Mali qui permet la production de fruit dès la troisième année.

Retrouver ici nos boutiques :

Baobab fruit

Goji

Baobab

Fleur d’Hibiscus

Stevia